Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Constantine

10 hectares de cultures détruits

Dix hectares de produits agricoles irrigués aux eaux usées ont été détruits, avant-hier lundi, dans la daïra de Hamma-Bouziane (willaya de Constantine). Cette opération a été effectuée sous les auspices du wali de Constantine, Abdessamia Saïdoun, par les services agricoles de la wilaya, conjointement avec le groupement de la Gendarmerie nationale et les autorités de la daïra de Hamma-Bouziane, a indiqué hier un communiqué de la cellule de communication de la wilaya.
Durant cette opération, plusieurs équipements d’irrigation ont été saisis, dont 3 moteurs à pompe et autres canalisations utilisées dans l’opération d’irrigation. Joint par téléphone, le directeur des services agricoles de la willaya de Constantine, Ghediri Yacine, a mentionné que parmi les produits arrosés par des eaux usées détruits figurent le radis, les épinards, le maïs fourragé… Les produits saisis ont été tous détruits par les services de la DSA en présence des éléments de la Gendarmerie nationale qui ont procédé à l’arrestation de 4 personnes, des agriculteurs impliqués dans ce procédé formellement interdit par la loi de par les graves dangers qu’il fait encourir aux citoyens et répercussions sur la santé publique.
Ces derniers seront poursuivis en justice, a indiqué la même source de la DSA qui semble décidée à endiguer ce mal, notamment depuis l’apparition du choléra dans les cinq wilayas du centre du pays. À noter que la daïra de Hamma-Bouziane, qui a souffert pendant de longues années de la pollution causée par la cimenterie installée sur son territoire, était surtout connue pour la fertilité de ses terres et la qualité et la variété de ses produits agricoles.                  

              
Iness Boukhalfa


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER