Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Agriculteurs touchés par les incendies

105 déclarations de sinistre déposées à la CNMA

Siège de la CNMA. © D. R.

La superficie globale sinistrée est estimée à 1 800 hectares, alors que le montant préliminaire arrêté pour les indemnisations est de l’ordre de 2,7 milliards de centimes.

Le gouvernement est appelé à dégager des enveloppes conséquentes pour indemniser les agriculteurs touchés par les incendies qui ont ravagé ces derniers jours des milliers d’hectares à travers plusieurs wilayas du pays. Toutes les institutions concernées seront de ce fait sollicitées pour cette opération d’envergure. C’est le cas de la Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA), qui doit jouer un rôle primordial dans le processus d’indemnisations. La CNMA se dit, en tout cas, fin prête pour accompagner les agriculteurs dont les biens ont été affectés par les incendies. 

Outre les surfaces agricoles évaluées en centaines d’hectares, les feux ont causé des pertes importantes en termes de production, d’arbres fruitiers, de bétail, bovin et ovin… sources de revenus des familles des agriculteurs.  Dans ce cadre, la CNMA a reçu jusque-là 107 déclarations de sinistre-incendie réparties sur quelque 13 wilayas des régions Est, Ouest et Centre. Il s’agit entre autres de Constantine, Skikda, Mila, Blida, Tissemsilt et Tizi Ouzou.

La superficie globale sinistrée est estimée à 1 800 ha. Le montant préliminaire arrêté pour le moment, souligne Djamel Ammari, directeur des risques agricoles à la CNMA, est de l’ordre de 2,7 milliards de centimes. Un montant qui sera certainement revu à la hausse d’ici à quelques jours, étant donné que tous les rapports d’évaluation des équipes de la CNMA ne sont pas encore finalisés. Les pertes en céréales recensées par la CNMA avoisinent les 12 000 quintaux.  Par ailleurs, une cellule de veille a été installée au sein de la caisse pour le suivi des actions et la remontée des informations via le réseau d’agences implantées dans les wilayas.

En guise d’aide, les agences CNMA ont offert gratuitement des extincteurs à des agriculteurs, notamment les propriétaires de moissonneuses-batteuses pour faire face aux feux qui risquent de surgir lors des campagnes de moisson-battage. Il faut dire que les changements climatiques ont engendré d’énormes dégâts durant l’année aux agriculteurs. La grêle a dévasté quelque 1 385 ha à l’échelle nationale, indique encore M. Ammari. D’où la nécessité, suggère-t-il, de mettre en place un dispositif de calamités agricoles à même de subvenir aux besoins des agriculteurs en matière d’assurances contre ce type de risques. 

Le ministère de tutelle est donc tenu de compenser les dégâts enregistrés à la fois par les éleveurs assurés et ceux qui n'ont pas souscrit à une assurance.  Ces derniers doivent au préalable constituer un dossier. Une chose est certaine, les services compétents au ministère sont censés arrêter les conditions éligibles à l'indemnisation, ainsi que les procédures à suivre.  Certains agriculteurs expriment, toutefois, une crainte quant au déroulement de cette opération. L’on parle surtout de ceux qui n'ont pas assuré leur bétail et ceux n’ayant pas jugé utile de déclarer leurs bêtes, ciblées par les 
incendies.  
 

Badreddine Khris

 

 

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER