Scroll To Top
FLASH
  • 232 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 159 guérisons et 13 décès enregistrés durant les dernières 24 heures en Algérie
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Rapatriement des algérienS bloqués à l’étranger depuis cinq mois

13 vols programmés pour ce mois d’août

© D.R

Pas moins de 840 Algériens seront rapatriés de Turquie et du Liban à bord de trois vols d’Air Algérie prévus pour les 5, 6 et 9 août.

Plus qu’un soulagement, c’est carrément la délivrance pour les Algériens bloqués à Istanbul. Le gouvernement, qui entamera la troisième phase de rapatriement à partir du 4 août prochain, doit consacrer trois vols pour la Turquie, afin de rapatrier pas moins de 840 Algériens à bord des avions de la compagnie nationale Air Algérie. Selon un communiqué de l’ambassade d’Algérie à Ankara, qui a donné dans le détail le déroulement du rapatriement, la première rotation, programmée pour le 5 août, fera Alger-Istanbul- Alger et concernera 232 personnes. Seront inclus, également, les détenteurs de titres de transport émis par Turkish Airlines, ayant déjà effectué un voyage vers la République d’Azerbaïdjan (13 personnes) et au nord de l’île de Chypre (15 personnes). 

Le même document ajoute que “le vol du 6 août sera consacré exclusivement aux personnes bloquées en Turquie au nombre de 260” alors que “le dernier, prévu le 9, englobera la Turquie et plusieurs autres pays”. Ce dernier devra récupérer 194 personnes de Turquie avant de faire escale à l’aéroport de Beyrouth pour rapatrier 66 personnes : 20 du Liban, 15 de Syrie, 22 d’Islamabad, 7 de Bangkok, 1 de Hanoï et 1 d’Antananarivo (Madagascar).

La représentation diplomatique algérienne à Ankara a précisé dans sa publication qui date de jeudi dernier que “les listes des personnes à rapatrier seront bientôt publiées et la priorité sera donnée aux familles, aux personnes malades et aux étudiants”. Et d’ajouter : “Les personnes inscrites sur les listes et concernées par le rapatriement, mais qui ne souhaitent pas rentrer au pays sur les vols qui leur sont proposés, doivent absolument se rapprocher dans les plus brefs délais des services consulaires pour les informer afin de les remplacer et permettre à un plus grand nombre de bénéficier au plus vite de cette opération de rapatriement.”  

France, Dubaï, Australie, USA, Kenya...
“Deux vols sont programmés les 4 et 7 août pour le rapatriement des Algériens bloqués aux Émirats arabes unis et ceux des détenteurs de billets de la compagnie aérienne émiratie revenus de Corée du Sud, du Bangladesh, de Chine, du Vietnam, de Thaïlande, d’Australie, de Madagascar et du Kenya”, a indiqué le porte-parole des Affaires étrangères qui chapeaute cette opération conjointement avec le ministère de l’Intérieur. 

Air Algérie enchaînera, le 8 août, avec une rotation à destination de l’aéroport de Doha, pour rapatrier les Algériens bloqués au Qatar. Ce périple impliquera, notamment, ceux qui possèdent un billet d’avion Qatar Airways revenant de Corée du Sud, du Pakistan, du Bangladesh, du Japon, de Thaïlande, d’Australie, de Madagascar, du Kenya ou bien de Tanzanie. 

Le même jour, Air Algérie se rendra également à Bagdad (Irak), en passant par le Koweït. Trois vols, programmés depuis l’aéroport de Paris les 4, 5 et 9 août, seront consacrés au rapatriement des Algériens bloqués en France, auxquels se joindront les citoyens détenteurs de billets de voyage d’Air France revenus du Brésil, de Cuba, du Mexique, d’Argentine, de Colombie, de la République démocratique du Congo et de certains pays africains. 

Pour ceux encore bloqués aux USA, ils pourront rejoindre le pays le 5 août, depuis l’aéroport de Washington DC et celui d’Arabie saoudite (Djeddah). Le 6 août, Air Algérie ira en Afrique du Sud (Johannesburg) pour récupérer le restant des Algériens, y compris ceux qui sont à Luanda (Angola), à Libreville (Gabon) et à Abidjan (Côte d’Ivoire). 

À noter que la deuxième phase de rapatriement, qui a duré du 20 au 28 juillet dernier, a permis le rapatriement de 8 511 personnes.

 


Nabila SaÏdoun


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER