Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Leurs embarcations ont chaviré en mer

15 migrants noyés, 19 secourus et 4 portés disparus

Un nouveau drame de l’émigration clandestine s’est produit, ce dimanche matin, sur les côtes du littoral oranais, avons-nous appris, hier. Un drame au cours duquel 15 migrants subsahariens ont péri, 19 ont été secourus par les gardes-côtes algériens et alors que 4 autres demeurent disparus en mer.
Ces migrants originaires de plusieurs pays d’Afrique, comme le Mali, le Niger, le Sénégal ou le Congo, auraient, selon les déclarations des survivants, embarqué à partir du Maroc dans trois embarcations. Voulant rallier les côtes espagnoles, les embarcations auraient chaviré à cause du mauvais temps. Ces migrants tentaient de rallier la côte algérienne, à Cap Falcon. Aussitôt l’alerte lancée, les gardes-côtes algériens, appuyés par les éléments de la Protection civile et des gendarmes, sont intervenus pour porter secours aux migrants. Le bilan est pour l’heure de 15 morts et 4 disparus. Les survivants, 19 en tout, ont été transférés aux urgences de l’hôpital d’Aïn El-Turck.

D. LOUKIL


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 30/04/2018 à 13h56

Comment se fait il que les Marocains n'ont rien fait laissant à la dérive cette embarcation ? Pour la drogue c'est la même chose, ils laissent des convois entiers filer vers la frontière algérienne, aucune arrestation en amont ? Par contre, pour aller bombarder des civils au Yemen afin de toucher des avantages et de l'argent des saoudiens, apparemment, ils connaissent, ils savent comment faire ? Que des fourbes.

Commentaires
1 réactions