Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Mouvement populaire pour le changement de système

25e vendredi pour maintenir la pression

© Louiza Ammi/Liberté

Ce nouvel acte de contestation, mis au diapason des événements politiques de la semaine, maintiendra, bien sûr, son objectif initial. 

C’est demain vendredi que les Algériens boucleront le 25e acte du soulèvement pacifique contre le système politique en place. Ils seront, comme chaque semaine, des centaines de milliers à défiler dans les grandes artères de toutes les villes du pays, avec le slogan phare du mouvement populaire “Yetnahaw gaâ”, qui résonnera encore une fois dans le ciel algérien.

En somme, c’est une nouvelle occasion de confirmer que le hirak populaire né le 22 février dernier se porte toujours bien et que rien n’affectera la résolution du peuple à en finir avec tous les symboles du régime politique finissant. Les facebookeurs promettent que la 25e “Silmya” populaire sera aussi grandiose que majestueuse en termes de participation et de contenu.

Les thèmes des slogans et des pancartes sont déjà postés pour battre en brèche la “thèse” des mouches électroniques qui, dans leurs tentatives de saper le mouvement, laissent entendre que “les manifestations de l’été laissent entrevoir l’essoufflement prochain de la contestation populaire”.

Le dernier-né des slogans proposé pour demain traite de l’entêtement des nouveaux tenants du pouvoir à se maintenir en place, qualifiés de “tumeur”. “Le pouvoir s’apparente à une tumeur, une chimiothérapie est recommandée pour chaque vendredi en attendant une ablation chirurgicale pacifique”. D’autres appels et messages, largement partagés sur les réseaux sociaux, réitèrent le rejet de la feuille de route du pouvoir qui s’obstine à organiser un dialogue pour aboutir seulement à “l’élection présidentielle”, sans assurer une transition politique telle que réclamée par le peuple depuis le début de la révolution pacifique.

Les Algériennes et les Algériens rappellent sur les réseaux sociaux aussi que le “dégagisme” restera toujours de mise jusqu’à ce qu’ils partent tous. “Partez, les généraux, vous mettez le pays en danger” ; “Libérez le pays de la mafia qui a pris en otage le peuple”. D’autres slogans sont élaborés pour dénoncer, une fois de plus, l’instance de dialogue que dirige l’ex-président de l’APN Karim Younès, qui reste, aux yeux des “hirakistes”, “un enfant du système qui a fait toutes ses classes politiques dans les locaux de l’ex-parti unique, auteur de la faillite du pays”.

Le mouvement populaire règlera aussi son horloge pour commenter les derniers événements intervenus sur la scène politique médiatique. D’autres réponses fortes et tranchantes seront apportées à tous les événements de la semaine, notamment le nouveau discours attendu du chef d’état-major, prévu et annoncé pour aujourd’hui jeudi en marge de sa visite de travail à la 1re Région militaire à Blida. Le mandat d’arrêt international lancé contre l’ancien ministre de la Défense Khaled Nezzar se taille une place non négligeable dans les écriteaux qui seront hissés demain vendredi à travers le pays.

“Cette affaire de complot contre l’État d’un ancien homme fort du régime, Khaled Nezzar, ne doit nullement nous détourner de nos idéaux : le départ de tous les serviteurs du régime.” Les “hirakistes” placent encore plus haut la barre de la revendication “Yetnahaw gaâ”. La 25e manifestation de rue sera une occasion de réaffirmer avec force la volonté du peuple algérien à poursuivre le combat jusqu’à ce que le pouvoir soit restitué au peuple.
 

Hanafi H.

 

 

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER