Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

émigration clandestine

45 harragas interceptés à Oran et à Mostaganem

© D. R.

Les gardes-côtes ont mis, hier, en échec trois tentatives d'émigration clandestine, deux à Oran et une à Mostaganem, selon ce corps de sécurité. Ainsi, les unités du groupement territorial d'Oran ont réussi à empêcher deux départs de migrants clandestins de 34 harragas, dans deux opérations distinctes. Le premier groupe, formé de 15 personnes dont deux femmes et un bébé de 4 mois, a tenté de rejoindre les rives espagnoles à bord d'une embarcation pneumatique, avant d'être intercepté à 2h45 à
8 milles au nord de Cap Aiguille, dans la daïra d'Oran, a expliqué la même source. Le second groupe, constitué de 19 personnes dont trois de nationalité étrangère, a pris le départ à bord d'une embarcation pneumatique avant d'être intercepté à 8h du matin à 5 milles au nord de Cap Falcon (Aïn El-Turck). Ces
34 candidats à l'émigration clandestine ont été remis, après les procédures d'usage, aux services de la Gendarmerie nationale pour être présentés à la justice, a-t-on indiqué de même source. À Mostaganem, ce sont 11 candidats à l’émigration clandestine dont trois mineurs qui ont été secourus dans la nuit de mardi à mercredi au large du littoral Est de la wilaya de Mostaganem, selon les gardes-côtes. Les unités flottantes des gardes-côtes ont réussi, lors d’une patrouille, mardi vers 1h du matin, à localiser et à sauver une embarcation à moteur avec à son bord 11 personnes, dont 3 mineurs, à
15 milles marins (28 km) au nord de la commune de Benabdelmalek-Ramdane (est de Mostaganem). Ces jeunes harragas, qui ont frôlé la mort lorsque le moteur de l'embarcation est tombé en panne, avaient pris le départ à partir d’une plage dans la commune de Sidi Lakhdar, a-t-on indiqué. Les unités des gardes-côtes ont conduit ces rescapés originaires de la wilaya de Mostaganem vers le port commercial de Mostaganem.


R. N./APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER