Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Émeutes d’Oued Tlélat (Oran)

6 mois de prison requis contre 19 émeutiers

Le tribunal d’Oued Tlélat, dans la wilaya d’Oran, a traité, avant-hier, le dossier des 19 émeutiers inculpés pour délit d'incitation à un attroupement illégal et troubles à l’ordre public où le procureur de la République avait requis 6 mois de prison assortis d’une amende de 50 000 DA pour chaque inculpé. La genèse de l’affaire remonte au mois d’avril écoulé lorsque, suite au relogement de 400 familles de Ras el-Aïn décidé par l’ex-wali d’Oran, les demandeurs de logements sociaux d’Oued Tlélat ont manifesté leur désapprobation devant le siège de la daïra, bien que les autorités locales aient tenté d’expliquer aux manifestants que les 400 logements distribués font partie du programme spécial du chef de l’État de 11 000 unités au profit des Planteurs. Cependant, malgré les promesses faites, le 2 avril, vers 19h, des dizaines de familles bloquent la circulation au centre-ville de la localité et au niveau de l’autoroute Est-Ouest. Il aura fallu l'intervention de la Gendarmerie nationale pour rétablir l’ordre après une nuit d’émeutes. De leur côté, les services de sécurité ont procédé à des arrestations puis entendu et inculpé 19 personnes. À la barre, mardi, les 19 inculpés ont nié les faits et deux d’entre eux affirment qu’ils n’ont pas été entendus et n’ont signé aucune déposition. Ce détail a permis aux avocats d’affirmer, lors de leurs plaidoiries, que les éléments pour les délits reprochés ne sont pas réunis et, du coup, ont plaidé l’innocence de leurs clients. Le verdict sera prononcé le 12 décembre prochain.

NOUREDDINE BENABBOU


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER