Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Urgences médicales dans les hôpitaux d’Alger

80% des cas sont des malades chroniques

Près de 80% des cas pris en charge, depuis le début de la saison estivale, au niveau des services des urgences des hôpitaux d'Alger, souffrent de maladies chroniques, notamment de diabète, d'hypertension artérielle (HTA) ou d'asthme, ont indiqué des responsables de ces établissements hospitaliers.
Un grand nombre de personnes souffrant de maladies chroniques afflue quotidiennement, aussi bien le matin que le soir, vers les services des urgences des hôpitaux d'Alger, notamment aux urgences du CHU Mustapha-Pacha, dont des personnes âgées atteintes de maladies chroniques, telles que le diabète ou les maladies cardiovasculaires, ainsi que les victimes d'accidents, a constaté l'APS au niveau des services des urgences d'Alger. Dans une déclaration à l'APS, le directeur des activités médicales et paramédicales du CHU Mustapha-Pacha, le Pr Rachid Belhadj, a indiqué que 80% des cas pris en charge aux services des urgences de l'hôpital, depuis le début de la saison estivale, étaient des malades chroniques souffrant notamment de diabète, d'HTA ou d'asthme, auxquels s'ajoutent les personnes victimes d'intoxications alimentaires ou d'accidents de la route, et des malades venus d'autres wilayas limitrophes. À ce propos, le Pr Belhadj a fait savoir que les personnes souffrant de maladies chroniques étaient plus sensibles à la canicule, qui est à l'origine de diarrhées aiguës, de déshydratation, de carence en sels minéraux et de nausées, pouvant les exposer à des complications graves. Le médecin urgentiste relevant du CHU Lamine-Debaghine de Bab El-Oued, le Dr Kamel Benali, a affirmé à l'APS que son service accueillait, au quotidien, des dizaines de malades chroniques éprouvés par les journées de canicule, expliquant ce nombre par le non-respect, par ces derniers, des recommandations de leur médecin de ne pas sortir en période de fortes chaleurs. Il a cité également les victimes d'accidents de la route et de chutes depuis des rochers se trouvant en mer ou de chantiers de construction.
Même constat aux urgences médicales de l'hôpital de Zéralda (ouest d’Alger), où un important afflux de patients est enregistré entre 19h et 2h du matin, notamment des diabétiques, des hypertendus, des asthmatiques et des femmes enceintes, ainsi que des victimes d'accidents de la route, apprend-on d'un agent paramédical. Le Dr Khaled Ouafek, médecin spécialiste des brûlures à l'établissement hospitalier spécialiste des grands brûlés d'Alger Pierre et Claudine-Chaulet, a appelé à protéger les malades chroniques et les enfants contre les insolations, notamment en leur conseillant de porter des vêtements amples et en coton, des casquettes et des lunettes de soleil, et de ne pas s'exposer durant de longues heures sur les plages, car exposés aux rayons ultraviolets, à l'origine de brûlures et même de cancers de la peau.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER