Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Destinés au stockage des céréales

89 silos attendus depuis… 2010

© D.R.

Le projet de construction de 39 silos pour le stockage des céréales ayant reçu en 2010 l'aval du Comité des participations de l’État (CPE), n’est pas encore sorti de sa “semi-léthargie”. Les travaux de ce vaste chantier qui devaient être lancés dès 2013, dans diverses régions du pays, n’ont pas connu un taux d’avancement acceptable à ce jour. Hormis, 9 sites qui ont démarré timidement, la réalisation de la majorité de ces infrastructures d’ensilage accuse un retard flagrant. C'est, depuis 2009, année où la production céréalière avait atteint un record avec 61,2 millions de quintaux, que s'est révélée au grand jour l'insuffisance et la vétusté des moyens d’entreposage des récoltes. Face à cette contrainte, l’ex-ministre, le Dr Rachid Benaïssa, a réussi à convaincre le gouvernement quant à la nécessité de construire des silos. Il a obtenu le quitus du CPE et l’enveloppe nécessaire, estimée à 32,5 milliards de dinars. L’exécution de ce projet a été confiée à l'Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) en sa qualité de principal importateur de céréales en Algérie et également principal client des céréaliers algériens.
Il a été demandé ainsi à l’OAIC de renfoncer davantage ses capacités de stockage pour qu’elles soient en adéquation avec les récoltes. D’où la décision de créer 39 silos destinés au stockage des céréales (blé dur, blé tendre et orge) dont 9 en béton armé et 30 métalliques. Ces 39 silos apporteront une capacité de stockage supplémentaire de 8,2 millions de quintaux. Avec l’achèvement de ce projet, l’OAIC augmentera, par conséquent, ses capacités de stockage de 33 à plus de 41 millions de quintaux. L’Office a lancé en début d'année 2012, par voie de presse, deux avis d'appels d'offres nationaux et internationaux, restreints pour la réalisation, clés en main, de ces structures de stockage. Pour la répartition géographique de ces silos, l’Office a tenu compte de la vocation céréalière et la proximité des transports de chaque région. C’est le cas de la commune de Si Mustapha dans la wilaya de Boumerdès qui devait abriter, tel que mentionné dans le plan quinquennal 2010-2014, un pôle de collecte et de stockage des céréales et dérivés d’envergure. Il est considéré comme étant l'un des grands centres de collecte et de stockage des céréales de différents types à l'échelle nationale. Le marché a été attribué au groupement d'entreprises sino-algérien constitué de Sinohydro, Cuohe, Zheng Zhou Science Research et Design (Institute of State Administration of Grain Reserve) (Zzsrd) et la Société nord-africaine (Sarl SNA Algérie) pour un montant total de 558 millions de dollars. De ce total, 257 millions de dollars (19 milliards de dinars) sont dégagés pour les silos en béton et 301 millions pour les métalliques. Le délai de réalisation de l'ensemble des silos est fixé à trente mois. Cependant, ce délai a été largement dépassé puisque les travaux avancent toujours à une cadence lente.
Preuve en est, L’OAIC a, d’ores et déjà, adressé par voie de presse une mise en demeure au groupement algéro-chinois Gmes-Sigonaz pour le projet de réalisation de 9 silos en béton armé. Cette démarche intervient après que l’OAIC, en sa qualité de maître d’ouvrage, n’eut relevé aucun état d’avancement réel et substantiel se rapportant à l’aboutissement effectif de l’élaboration des études d’exécution des neuf silos. Contacté, le Directeur général de l’OAIC, Mohamed Belabdi, reconnaît le retard qu’accusent ces chantiers tout en précisant que “les 9 silos en béton lancés par le groupement d’entreprises chinoises avancent à un rythme appréciable après avoir surmonté les contraintes rencontrées”. M. Belabdi indique que des silos de 50 000 tonnes, comme celui d’El-Khroub à Constantine seront réceptionnés à partir du mois prochain. Suivront ceux de Guelma, de Khenchela… Ce n’est pas le cas en revanche, affirme le DG de l’Office, pour l’édification des 30 silos métalliques, confiée au groupement d’entreprises type solidaire composé du groupe Batimetal (chef de file) et de l’italien SRL Borghi. M. Belabdi avoue que la réalisation métallique a été exécutée par les Italiens et elle est prête. Le problème se pose, selon lui, pour la partie génie civil dont est chargé Batimetal qui accuse un retard. À ce propos, l’Office a envoyé deux mises en demeure à ces entreprises. À quand la réception de ces ouvrages ? À cette question M. Belabdi répond : “Pour les 9 silos en béton ce sera le premier semestre 2019. Les silos métalliques seront prêts dès le premier semestre 2020.”

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER