Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Les souscripteurs peuvent payer par carte bancaire

AADL 2 : retrait des ordres de versement dès demain

© APS

C’est à partir de demain, dimanche, que les souscripteurs du programme location-vente AADL 2 (2013) ayant effectué le choix du site et n’ayant pas retiré l’ordre de versement de la 2e tranche procéderont au retrait de l’ordre de versement et au paiement de cette tranche. Selon l’Agence pour l’amélioration et le développement du logement (AADL), les souscripteurs sont programmés progressivement pour le téléchargement de l’ordre de versement dans la rubrique AADL 2 (2e tranche) sur le site Internet de l’AADL. Selon la même source, les souscripteurs concernés par cette 2e tranche “sont invités à procéder au paiement auprès des agences du Crédit populaire algérien (CPA) à partir de demain (…) Les originaux des reçus de versement doivent être conservés et remis lors de la récupération de la décision d’affectation”. Cette nouvelle procédure vient mettre fin aux longues files d’attente devant le complexe du 5-Juillet et le déplacement aux annexes de  l’AADL au niveau de la direction générale, à Saïd-Hamdine. En effet, une convention a été paraphée jeudi par le directeur général de l’AADL, Saïd Rouba, le directeur général de la Caisse nationale du logement (CNL), Ahmed Belayat, et le directeur général du Crédit populaire algérien (CPA), Omar Boudieb, en présence du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, pour simplifier les procédures et parer aux multiples désagréments constatés les années précédentes. Ainsi, une plateforme électronique a été mise en place pour permettre au souscripteur d’introduire son numéro d’inscription et son code pour procéder au retrait de son ordre de versement, qui sera doté d’un code spécifique à chaque souscripteur, pour éviter toute forme de falsification. Aussi, ladite convention permettra au souscripteur, client du CPA ou d’une autre banque, de régler cette seconde tranche dans le cadre des transactions interbancaires. Autrement dit, le souscripteur pourra, désormais, procéder au paiement grâce à la carte interbancaire (CIB). Selon M. Boudieb, “cette convention permettra au CPA, en tant que représentant des autres banques publiques, d’obtenir une autorisation de l’AADL pour pouvoir ouvrir une plateforme électronique au profit des souscripteurs pour qu’ils puissent, dans un premier temps, payer leurs tranches via Internet (à distance) en utilisant une carte de paiement électronique”. Ainsi, les détenteurs d’une CIB pourront, dans un deuxième temps, régler à distance leurs tranches dès la fin avril 2018. Cette opération, explique encore M. Boudieb, “se fera dans le cadre des transactions interbancaires et des conventions signées entre les banques. Du coup, les souscripteurs pourront, dans une troisième étape, payer les loyers mensuels des logements AADL via une carte de paiement électronique ou à travers l’obtention d'une autorisation de la part de l’AADL permettant au CPA de procéder mensuellement à un prélèvement automatique sur leurs comptes à partir de juin 2018”. Selon ce responsable, des équipes techniques relevant de l’AADL et du CPA s’attellent à la finalisation des procédures techniques nécessaires à la concrétisation des deuxième et troisième étapes. Par ailleurs, Abdelwahid Temmar a révélé, en marge de cet événement, que les résultats des enquêtes menées sur 600 000 dossiers seront annoncés dès mars prochain. Selon M. Temmar, “cela permettra aux citoyens, dont les dossiers seront refusés, d’introduire un recours. Les enquêtes ont été élargies au livret foncier et aux permis de construire”. La même source a affirmé qu’à l’issue de l’opération de tri des recours relative au programme AADL 1 (2001-2002) et concernant 13 912 recours, 7 937 recours ont été acceptés et 2 942 autres ont été rejetés, outre la poursuite des enquêtes concernant 3 033 recours.


FARID BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER