Scroll To Top
FLASH
  • Le procès de Kamel Chikhi, dit "El Boucher", est reporté au 19 juin sur demande ses avocats.

A la une / Actualité

Inauguration du salon Batimatec 2019

Abdelwahid Temmar évite la presse

Le salon Batimatec se déroule cette année dans une conjoncture particulière. © D. R.

La délégation officielle donnait l’impression d’être mal à l’aise surtout qu’Abdelwahid Temmar est le premier du staff gouvernemental à s’adonner à cet exercice depuis la démission du Premier ministre Ahmed Ouyahia.

Le Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics (Batimatec) s’est ouvert hier au Palais des expositions (Safex). Placée sous le haut patronage du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, l’inauguration du salon a été marquée par une grande incertitude autant sur son heure que sur la cérémonie en elle-même.
En effet, la presse présente dès 10h, ne savait pas si l’inauguration officielle aurait lieu ou pas. Même les exposants étaient dans le flou quant à une éventuelle inauguration officielle. D’ailleurs dès la matinée les portes du salon étaient ouvertes aux visiteurs, chose inhabituelle en la circonstance.
Dès 12h, l’information annonçant l’arrivée du ministre à 14h, s’est faite plus persistante. La confirmation est par la suite venue après l’installation du ruban rouge et l’acheminement du bouquet de roses. Se faisant encore attendre, le ministre est arrivé à la Safex vers 15h, accompagné par le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, et le wali d’Alger Abdelkader Zoukh. Dès leur installation dans le salon VIP de la Safex, le ton a été donné par l’entourage du ministre à l’adresse de la presse. Pas de point de presse ni même aucune question. La presse devra se contenter d’une simple déclaration du ministre. La délégation officielle donnait l’impression d’être mal à l’aise surtout qu’Abdelwahid Temmar est le premier du staff gouvernemental à s’adonner à cet exercice depuis la démission du Premier ministre Ahmed Ouyahia. Un malaise qui s’est confirmé au moment où le ministre fait sa déclaration à la presse. En effet, la presse présente au salon VIP de la Safex, avait plus l’impression d’entendre le porte-parole du salon que le ministre du secteur. Reprenant, les grandes lignes du communiqué de presse de Batimatec, Abdelwahid Temmar s’est limité à livrer aux présents le nombre d’exposants présents, la part des entreprises algériennes et ses vœux de voir des affaires se conclure à l’issue des 5 jours du salon. “Tout ça pour ça”, souligne un collègue qui ajoute qu’“il (le ministre) aurait mieux fait de ne pas venir”. Cette inauguration pour le moins inhabituelle a permis néanmoins de donner le coup de starter au salon Batimatec. Il faut dire que ce salon est devenu, au fil des éditions annuelles et successives, le plus important rassemblement professionnel du secteur des BTP à l’échelle continentale. Pour sa 22e édition qui s’étalera du 24 au 28 mars, le salon a enregistré la participation de 1 020 exposants, à savoir 620 sociétés nationales et 400 sociétés étrangères originaires de 16 pays sur une superficie d’exposition avoisinant les  44 000m². Côté national, l’on notera la présence de sociétés leaders dans le domaine du BTP à l’image du groupe des Sociétés Hasnaoui à travers ses différentes filiales, les cimentiers Gica et Lafarge Holcim Algérie. L’édition 2019 de Batimatec verra, par ailleurs, l’organisation de plusieurs journées techniques où plusieurs thématiques seront débattues en présence d’un panel de spécialistes et de hauts responsables du secteur de l’habitat. Ces thématiques concerneront, entre autres, l’efficacité énergétique du bâtiment et l’urbanisme à l’ère du numérique. Outre des conférences, des démonstrations et des rencontres B to B, le salon a prévu cette année l’organisation du Trophée Innov’Bat 2019 qui en est à sa troisième édition.   


Saïd Smati

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER