Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Une foule immense les a accompagnés de l’aéroport jusqu’au centre d’alger

Accueil triomphal pour les Verts

Les joueurs de l’équipe nationale en parade hier dans les rues de la capitale en présence d’une foule nombreuse. © Billel Zehani. Liberté

Devant une foule immense, le bus a du mal à se frayer un chemin. La communion entre le peuple et son équipe nationale est totale.
 

L’équipe nationale de football, sacrée championne d’Afrique, a regagné hier vers 13h, le pays en provenance du Caire par avion spécial d’Air Algérie. Dans une tentative évidente et vaine de récupérer les dividendes politiques de leur performance réalisée en plein hirak, les autorités ont déroulé le tapis rouge sur le tarmac de l’aéroport Houari-Boumediene aux Verts, reçus en fanfare au pied de l’avion par une délégation ministérielle conduite par le Premier ministre, Noureddine Bedoui. Après une petite pause à huis clos au salon d’honneur, les Verts au complet sont montés, sous une surveillance étroite de gardes du corps zélés, dans un bus à impériale aux couleurs de l’Algérie, spécialement aménagé pour eux, afin d’effectuer une immense parade à travers la capitale, où une foule les attendait depuis la matinée malgré la chaleur suffocante. Un bus sur lequel on pouvait lire dans les deux langues, amazighe et arabe : “Nous sommes fiers de vous.” Sous un soleil de plomb, les supporters de l’EN ont pris d’assaut l’autoroute qui mène vers la ville, coupée pour l’occasion à la circulation automobile. Debout sur le toit du bus, les camarades de Belaïli, revêtus du maillot verdâtre de parade, donnent de la voix à leur joie dès le départ du bus de l’aéroport. Drapeau national brandi fièrement, les joueurs de l’EN, escortés comme dans une délégation présidentielle par des motards, saluent les nombreux Algériens de tous âges, qui ont investi le sens inverse de l’autoroute pour accompagner le bus de l’EN. Une marée humaine a dévoré des kilomètres dans une ambiance indescriptible. Sur le chemin de la gloire, certains titubent mais se relèvent aussitôt. D’autres s’essoufflent. El-Khadra attise toutes les passions. Le service d’ordre a éprouvé toutes les peines du monde à éloigner les fans de leurs coqueluches. De mémorables scènes d’hystérie ont été vécues tout le long du trajet. La foule, en investissant l’autoroute, parvient à s’approcher du bus. Certains fans s’agglutinent dangereusement à la locomotive. Il faut revenir très loin sans doute dans l’histoire de l’Algérie pour retrouver des images de liesse similaires. Devant la foule immense, le bus a de plus en plus de mal à se frayer un chemin. La communion entre le peuple et son équipe nationale est totale. Au quartier des Bananiers, la foule investit l’autoroute rendant quasiment impossible l’avancée du bus. Pendant de longues minutes, le convoi est bloqué. “One, two, three, viva l’Algérie” fuse de partout. Le service d’ordre est dépassé. Les fans veulent à tout prix s’approcher de leurs idoles. La tension est à son paroxysme. L’amour de la patrie n’a pas de limites. Il n’y a que les Verts pour apporter autant de bonheur aux Algériens. La délégation parvient tout de même à poursuivre sa parade accompagnée d’une tenace cohue de supporters. Direction Alger où une foule encore plus nombreuse est massée à la place du 1er-Mai. Dans une ambiance extraordinaire, les Verts traversent les artères de la capitale sous les youyous stridents émanant des balcons. La capitale vibre au rythme de l’exploit des Verts. Tout le monde est sorti pour rendre hommage à une équipe formidable qui a écrit l’une des plus belles pages du football algérien. Juché sur le toit, Feghouli harangue la foule. “Vive l'Algérie”, répète-t-il sans cesse d'une voix rageuse. Alger a vécu hier une journée mémorable jusque tard dans la soirée.


SAMIR LAMARI



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER