Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

SESSION DE FORMATION DES CHEFS DE BUREAUX DE LIAISON

Afripol : le système Afsicom réactivé à Alger

Le système de communication policière, dénommé Afsicom, a été, officiellement, réactivé, jeudi, à Alger, à l’issue des travaux de la session de formation destinée aux chefs de bureaux de liaison nationaux d’Afripol. L’annonce a été faite par le directeur exécutif d’Afripol, Tarek Ahmed Chérif, qui avait qualifié cette session de “formation importante au vu du programme dispensé aux chefs de bureaux appelés à s’acquitter pleinement de leurs rôles”. Pour M. Ahmed Chérif, “l’essentiel des réalisations a été accompli par cette session. Il s’agit de la réactivation du système de communication policière Afsicom qui permettra, désormais, de relier ces bureaux au Secrétariat général d’Afripol pour tout ce qui a trait aux informations liées aux affaires de lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée en Afrique”. Pour M. Ahmed Chérif, “l’Algérie a été une pionnière en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité sous toutes ses formes, de par son rôle dans la création de plusieurs mécanismes internationaux et régionaux visant à lutter contre le phénomène du terrorisme, notamment au  niveau de l’Union africaine (UA)”. Présidant la cérémonie de clôture de cette formation, le directeur général de la Sûreté nationale, le général-major Abdelghani Hamel a rencontré les participants parmi les représentants des polices membres d’Afripol auxquels il a souligné son attachement “à poursuivre ces rencontres de formation qui permettent de renforcer les connaissances et les expertises sécuritaires pour atteindre des performances excellentes garantissant la sécurité du citoyen et de ses biens”. Pour sa part, le directeur du bureau international à la DGSN, le commissaire divisionnaire Benyamina Abbad, a précisé que “le système Afsicom œuvre à relier l’ensemble des appareils de police africaine comme un seul bloc pour faire face aux défis sécuritaires africains actuels à travers l’échange d'informations et le partage de la base de données entre les organes de police des pays d’Afrique”, affirmant que ce système de communication était “la pierre angulaire de l’organisation de la coopération policière internationale”. Pour M. Benyamina, cette session de formation a été un grand pas en avant accompli par Afripol pour le lancement du système Afsicom dans le but de permettre aux pays africains de résoudre leurs problèmes sécuritaires grâce à des solutions africaines et sous l’égide d’Afripol. À noter que cette formation de 5 jours qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre effective du programme d’action du mécanisme de coopération policière africaine, a été scindée en deux phases : la première destinée aux pays francophones et la deuxième aux anglophones. Les participants à cette formation ont reçu des informations pratiques sur le système Afsicom élaboré à Alger par les experts de la Sûreté nationale.


FARID BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER