Scroll To Top

A la une / Actualité

L'ONG appelle également les autorités à respecter le droit à l'information

AI dénonce l'harcèlement judiciaire des journalistes en Algérie

Photo : D.R

L'ONG Amnesty International  a appelé les autorités algériennes "à mettre fin au harcèlement judiciaire systématique des journalistes et à respecter le droit à l’information, en levant le blocage imposé à des sites d’information ", dans un communiqué rendu public ce vendredi.  

Pour cette organisation qui promeut la défense des droits de l'homme et le respect de la Déclaration universelle des droits de l'homme « les autorités algériennes doivent immédiatement mettre un terme à la campagne de plus en plus offensive de harcèlement des médias », notamment au blocage des sites web d’information qui sont, selon elle, " bien connus pour leur position critique à l’égard du gouvernement ", et qui voient leur accès bloqué sur les réseaux algériens".

Amna Guellali, directrice adjointe d’Amnesty International pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, indique d'ailleurs que « les autorités algériennes sont prêtes à tout pour réduire au silence les voix critiques », tout en rappelant que « des journalistes ont récemment été emprisonnés pour avoir partagé des vidéos, critiqué le président et exprimé leur soutien à des mouvements de protestation ».

Rédaction WEB


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER