Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

En perspective de la prochaine Tripartite

Alliance entre la CGEA et l’Onpi

Confrontées aux mêmes problèmes, des organisations patronales non affiliées au FCE d’Ali Haddad, œuvrent à unifier leurs rangs en vue de se présenter en partenaire de poids lors de la prochaine tripartite gouvernement-patronat-UGTA. Dans cette optique, une réunion s’est tenue hier à Alger, entre la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), présidée par Saïda Neghza, l’Organisation nationale des promoteurs immobiliers (ONPI), de M’hamed Sahraoui.
À l’issue de cette réunion, un accord a été trouvé entre les deux parties pour la mise en place d’une “commission mixte permanente”, déclarée ouverte à l’ensemble des organisations souhaitant s’y joindre. Une initiative qui d’ores et déjà a intéressé deux associations de jeunes investisseurs bénéficiaires, en partie, de crédits Ansej avec lesquelles la CGEA a signé, par la même occasion, un protocole d’accord. L’objectif, expliquent Mme Neghzi et M. Sahraoui, de cette “union sacrée” est, notamment, de préparer des propositions consensuelles visant à dynamiser le secteur du BTPH en général et la promotion immobilière en particulier, qu’ils souhaitent soumettre au gouvernement à l’occasion de la tripartite annoncée pour mars prochain. Ce rendez-vous pourrait, toutefois, être avancé pour éviter qu’il ne coïncide avec la campagne électorale des législatives. Comme pour parer à leur éventuelle exclusion par le gouvernement, les responsables de la CGEA et de l’ONPI souhaitent trouver un moyen de faire parvenir leurs propositions au gouvernement avant même la tenue de cette tripartite. “Nous allons élaborer, dans le cadre de la commission mixte et sur conseil d’experts, des propositions que nous allons adresser au gouvernement quelques jours avant la tripartite afin de lui permettre de les étudier”, a, en effet, martelé Mme Neghzi qui apporte son soutien au promoteur M’hamed Sahraoui auquel l’agrément a été retiré par le ministère de l’Habitat suite à l’affaissement, le 14 octobre 2016, d’un immeuble dans sa promotion Urba 2000 sur les hauteurs d’Alger.
Un retrait dont le concerné dit avoir fait recours, puisqu’il estime que la décision avait été prise avant que ne soient connus  les résultats de l’enquête, laquelle est toujours en cours. Par ailleurs, Mme Neghzi a annoncé la tenue d’un “forum important, le 25 avril prochain”. Un forum dont elle a refusé de livrer le détail.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER