Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Il sera inhumé aujourd’hui à Merouana (Batna)

Ammar Négadi décède à Paris

Militant de première heure de la cause amazigh, Ammar Négadi, plus connu sous le nom de Ammar Achaoui, est décédé le 2 décembre dernier à Paris, des suites d’une longue maladie. Le défunt, l’un des rares membres chaouis d’Agraw Imazighen (Académie berbère) créée à Paris en 1965 par feu Bessaoud Mohand Arab, était également un fervent défenseur de la démocratie et de la laïcité. Après avoir milité durant de longues années au sein de l’Académie berbère, l’enfant terrible des Aurès fondera en 1978 une association qu’il dénomma l’Union du peuple amazigh, à travers laquelle il continuera son combat pour la prise de conscience identitaire dans sa région natale, les Aurès. Il fut aussi la première personnalité de la berbérité à avoir initié l’édition d’un calendrier amazigh, autre fait majeur de son parcours de militant des causes justes. Il est à noter que les obsèques de Ammar Négadi auront lieu aujourd’hui, jeudi 11 décembre, dans sa ville natale Merouana, dans la wilaya de Batna.

KAMEL OUHNIA