Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Actualité

ArcelorMittal : le DG inquiet pour l’avenir du site

Dans le traditionnel message de vœux pour la nouvelle année, qu’il a adressé, en fin de semaine, à l’ensemble des travailleurs du complexe sidérurgique d’El-Hadjar, le directeur général d’ArcelorMittal Annaba s’est dit quelque peu inquiet pour l’avenir du site.
Déplorant les maigres résultats enregistrés en matière de production durant l’année écoulée, Vincent Le Gouic a appelé les salariés de l’entreprise au ressaisissement et à la mobilisation s’ils souhaitent pérenniser l’outil de production, notamment avec la mise en application de l’ambitieux plan d’investissement adopté par le groupe ArcelorMittal et l’État algérien. “Sur le plan des opérations, 2013 restera comme une année effroyable. Chacun doit prendre conscience qu’avec une production annuelle d’acier liquide de 330 000 tonnes, dont seulement     62 000 tonnes au deuxième semestre, l’entreprise ne peut en aucun cas se construire un avenir. Notre niveau d’exigence en termes de performance, de qualité, de fiabilité de nos outils et de notre organisation doivent se redresser rapidement, de façon à se mettre en position de relever tous ensemble les défis qui s’offrent à nous”, a averti ce responsable. Et de souligner que l’année écoulée “restera un point noir, gravé dans les esprits de tous les métallos…une année à ne jamais oublier et à marquer d’une pierre blanche dans nos mémoires, et dont nous devons tirer tous les enseignements”.
Optimiste néanmoins, Vincent Le Gouic écrira que l’année 2013 restera aussi celle de tous les espoirs tant elle a permis à l’usine d’obtenir les moyens de mettre en œuvre un vaste plan d’investissement, qui conduira le complexe à produire plus de deux millions de tonnes d’acier. Une perspective, qui a permis aux responsables du complexe sidérurgique d’El-Hadjar, de mieux distinguer l’avenir de l’usine, son développement et, in fine, sa pérennité. Il rappelle dans son message les importants accords conclus entre la direction du complexe sidérurgique et le syndicat d’entreprise. “Nous avons aussi, signé entre partenaires, un pacte de stabilité sociale pour l’investissement. Nous savons à quel point les besoins de stabilité sont essentiels à la réussite”, indiquera-t-il pour mettre l’accent sur l’importance que revêt ledit pacte pour la mise en œuvre du programme d’investissement adopté et qui nécessitera une enveloppe financière de près d’un milliard de dollars.

A. A