Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Détenus À la prison d’Archidona en Espagne

Arrivée à Oran de 40 harragas

Un premier groupe de harragas algériens rapatriés d’Espagne est arrivé, hier, matin, au port d’Oran. Il s’agit d’une quarantaine de migrants qui étaient détenus à la prison d’Archidona en Espagne, où un Algérien, de Mostaganem, Mohamed Bouderbala, est décédé dans des conditions suspectes après une mutinerie dans le centre pénitentiaire en question, selon les témoignages des rapatriés aux garde-côtes. Ces  mêmes compagnons accusent les policiers, tandis que les responsables du centre évoquent un suicide. Des vidéos largement partagées sur les réseaux sociaux ont montré que le jeune Mohamed (33 ans) avait été violenté à coups de matraques puis étranglé avec un bout de tissus. Hier, une dizaine de personnes, dont des ressortissants algériens, se sont rassemblées devant le centre d’Archidona pour tenter d’empêcher l’expulsion de ces migrants algériens. Pour eux, il s’agirait d’une tentative d’éloigner des témoins du meurtre de Mohamed Bouderbala.

Hadj Hamdouche


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 05/01/2018 à 13h56

Tous ces jeunes partent en Espagne pour être exploiter dans des champs agricoles à travailler 12 heures par jour pour à peine 650 €, par mois avec décompte de l'hébergement, de l'eau et de l'électricité. Puis, après 05 ans de travail, l'exploitant agricole de connivence avec la préfecture espagnole remet un titre de séjour à ce jeune algérien qui a trimé jusqu'à avoir des mains comme des pelles pour au final financer un mariage, des soins, une voiture qui seront achetés en Espagne.

Commentaires
1 réactions