Scroll To Top

A la une / Actualité

concours sur la généralisation de l’utilisation de Tamazight

Ath Yenni remporte le 1er prix

© D. R.

La commune d’Ath Yenni, au sud de la wilaya de Tizi Ouzou, a remporté, hier, le 1er prix du concours sur la généralisation de l’utilisation de tamazight et sa socialisation “Timsizelt n usmuzzegh”, dans sa première édition, organisé par l’Assemblée populaire de wilaya (APW) et dont les résultats ont été dévoilés à l’occasion de la célébration du nouvel an amazigh 2971.

Cette commune représentée par son P/APC, Smaïl Deghoul, a remporté outre le trophée du concours à l’effigie de l’écrivain, linguiste et anthropologue, Mouloud Mammeri, une subvention d’un montant de 2,5 millions de dinars. 

Les trois autres communes récompensées par ce concours, pour leurs efforts dans la généralisation de l’utilisation de tamazight dans les institutions et administrations publiques, sont Aït Boumahdi qui a décroché la deuxième place et un prix de 2 millions de dinars, Tizi Ouzou troisième (1,5 million de dinars) et Tirmitine quatrième (1 million de dinars).

Les membres de la commission avaient visité entre le 19 novembre et le 4 janvier courant les 67 communes de la wilaya, a indiqué le président de la commission sociale et culturelle de l’APW, Smaïl Benhamna. 

Selon le règlement intérieur de cette compétition, l’évaluation a porté sur deux volets dont le premier a concerné l’utilisation de tamazight dans le service public (enseigne du siège de l’APC en tamazight, discours, allocutions, délibérations, logo moyens de transport de l’APC, identification des noms des responsables d’APC et des différents services de la commune en tamazight).

Le second volet a porté sur la socialisation de cette langue nationale et officielle à travers, notamment, la transcription des plaques de signalisation des villages et quartiers, des institutions publiques et privées et des commerces en tamazight, et l’organisation d’activités culturelles, fêtes traditionnelles, colloques et autres en tamazight. 

Présentant un bilan de ces sorties, Smaïl Benhamna a indiqué, entre autres, qu’il a été constaté un taux d’utilisation de 95% de tamazight dans les écoles primaires, 85% dans les lycées, 50% dans les CFPA, 50% dans les bureaux et agences postales, 42% dans les structures de santé, 30% dans les banques, 5% des délibérations des APC et 10% des P/APC ont une griffe en tifinagh. 
 

APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER