Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Deuxième journée sur l’hypertension artérielle

Augmentation inquiétante du nombre des hypertendus

Devant l’augmentation du nombre des personnes souffrant d’hypertension artérielle, le Collège algérien des cardiologues libéraux, a organisé, hier, la deuxième journée sur ce thème. Pour le secrétaire général du collège, le Dr Moualek Mouloud, le fait qu’il y a de plus en plus de personnes souffrant d’hypertension artérielle fait de cette pathologie, aujourd’hui, un problème de santé publique, ce qui fait de sa prise en charge une nécessité.  La prévalence de la maladie dans notre pays en 2006 faisait état de 24,9% de la population souffrant d’un problème de tension artérielle, soit 1 personne sur 4, selon une étude.
En 2010 la prévalence est plus importante et a même atteint les standards internationaux en la matière, soit 30% de la population touchés par la pathologie de la tension artérielle. Même si la tension artérielle ne tue pas, ses effets secondaires peuvent être fatals aux malades. Le SG du Collège des cardiologues libéraux fait savoir que ces journées ont pour objectif d’“aider les praticiens cardiologues libéraux à ne pas s’enfermer dans leurs cabinets. Bien au contraire, avec un tel espace, nous invitons, les praticiens à venir chercher l’actualité scientifique pour mieux soigner leurs malades”. “Nous ne pouvons pas prendre soin des malades si nous ne maintenons pas et nous n’améliorons pas notre niveau de connaissances et de compétences”, a-t-il ajouté. Il y a lieu de noter qu’en médecine, le volume des travaux et publications scientifiques est important, chose qui ne donne pas le temps aux praticiens de s’informer et d’être à jour. Ce genre de journées permet de faire un compte rendu adapté de ces dernières études et publications de l’actualité médicale et scientifique, souligne-t-on. La rencontre a réuni un panel riche en médecins nationaux et étrangers pour débattre de la maladie, enrichir les échanges scientifiques et permettre aux praticiens de profiter des expériences des uns et des autres.
Plusieurs thématiques ont été retenues pour la journée à savoir : sodium : impact cardiaque et vasculaire, hypertension artérielle et sel : aspects nutritionnels, prise en charge d’un accident vasculaire cérébral (AVC), ou encore prise en charge d’une hypertension artérielle par le médecin généraliste.
Le Collège algérien des cardiologues libéraux est une association qui rassemble tous les cardiologues exerçant dans le secteur privé. Le collège a pour principale vocation de contribuer à la formation médicale continue des médecins dans toutes les spécialités et de mettre à jour leur niveau de connaissances.