Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Entre fuites de sujets, et exclusion de l'examen

Bac 2016: Vers l'ouverture d'une enquête ministérielle


Les sujets du baccalauréat 2016 auront été finalement diffusés "en avant-première" à la veille des épreuves sur les réseaux sociaux. Une polémique qui s’avère vraie. Après les sujets de sciences islamiques,  de français,  et de science naturelle (pour la filière science expérimentale), ce mercredi c'était au sujet d'histoire/géographie de circuler dès 4h du matin sur Facebook.

« J’ai résolu le sujet d’histoire géographie à 4h du matin, après m’avoir assuré que c’était le bon », a assuré Manel, candidate, filière science expérimentale, au centre Ibn Rochd, à Dradria.

Capture d'écran du sujet d'histoire/géographie publié sur Facebook

Une situation qui enflamme, depuis dimanche dernier,les réseaux sociaux. «Le bac de cette année a comme slogan : ’fais le chez toi et ramène les réponses’, un bac à la saveur d’un devoir de maison », a ainsi ironisé un certain Oualid, dans un statut publié sur un groupe Facebook dédié au Bac.

Bien avant le début des épreuves, les messages (entre propositions des sujets et solutions) des candidats, qui ne cachaient pas leur amusement, se sont multipliés sur les réseaux sociaux (voir image en dessous).

Mème partagé sur Facebook

L’autre polémique concerne les élèves exclus pour cause d'arrivée en retard au centre d'examen. Amel Gherbi, est l' une des "victimes". Elle a été exclue, avant hier, lundi. Candidate en filière mathématiques élémentaires, elle a tenu à témoigner. Dans sa déclaration à la Rédaction numérique de Liberté elle raconte sa mésaventure. «  On m’a empêché de passer l’épreuve d’Anglais, au centre d’examen du lycée Abbane Remdane, à Cinq Maisons (Alger), à cause de dix minutes de retard», a-t-elle affirmé. Son cas n'est pas singulier. La Rédaction numérique de Liberté a reçu plusieurs réclamations de candidats qui affirment avoir été lésés dans leurs droits. La plupart affirmant que "la loi ne permet pas de nous priver d'examen pour quelques minutes de retard" et donc déclarent avoir été lésés. Ils ont même pris comme exemple "la Corée" en se fiant à une vidéo (voir en dessous):

Il est toutefois à noter qu'un article stipulant l’exclusion de l’examen a été mentionné dans la convocation de chaque candidat. « Vous devez vous joindre à la salle d’examen à au moins une demi-heure avant  le début de l’épreuve, et tout retard  vous privera de poursuivre l’examen, et ce d’une manière définitive".

Convocation au BAC 2016/ Photo : Liberte-algerie.com

Dans un communiqué du ministère de l’éducation nationale, repris ce mercredi matin par l’APS,  il a été indiqué qu’une enquête sera ouverte sur "une éventuelle fuite" de  sujets. « En cas de confirmation d’une quelconque atteinte à la crédibilité de cet examen, il (le ministère) engagera, de concert avec les autorités compétentes, les investigations nécessaires pour identifier et poursuivre les personnes impliquées », est-il mentionné.

Lire également : Le sujet de l’épreuve de langue et littérature arabes partagé sur Facebook

Imène AMOKRANE

@ImeneAmokrane

Publié dans : Benghebrit,triche,Examen,Bac 2016

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER