Scroll To Top

A la une / Actualité

Il considère que la crise de régime a atteint son paroxysme

Benflis appelle à la neutralisation des forces extraconstitutionnelles

Photo : D.R

Ali Benflis a appelé  à « la neutralisation immédiate et effective de ces forces extra- constitutionnelles », dans un communiqué rendu public ce mardi.

La réaction du  président du parti Talaie el Hourriyet survient après la multiplication de «faux» communiqués, notamment celui d’hier lundi, attribué à la Présidence de la République, et qui annonçait le limogeage du chef d’état-major de l’armée, vice-ministre de la défense nationale, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah.

«Jusqu’à ces dernières heures, les forces extra- constitutionnelles avaient au moins le souci des formes et faisaient usage du nom et de la fonction du Président de la République pour faire passer leurs propres messages et leurs décisions », soulignant que « le communiqué rendu public, hier, sous le sceau du Secrétariat Général de la Présidence de la République, change radicalement la donne», et qu’«il indique, sans aucun doute possible, que la crise de régime a atteint son paroxysme ».

Pour l’ancien chef du gouvernement, « le régime politique tel que nous l’avons connu n’existe plus », et que «les forces extra-constitutionnelles ont ôté le masque et agissent à visage découvert».

Selon lui, «la réalité, longtemps cachée, est devenue une vérité et, cette vérité est que les têtes pensantes des forces extra-constitutionnelles sont aux commandes de la Présidence de la République ».

«La plus grande urgence et la plus haute priorité de l’heure résident dans la neutralisation, au plus tôt, de ces forces extra-constitutionnelles dont la politique de la terre brûlée n’a jamais été autant perceptible et visible », soutient Ali Benflis, tout en considérant qu’« aucune sortie de crise n’est possible sans la neutralisation immédiate et effective de ces forces extra- constitutionnelles ».

À rappeler, dans le même contexte, que le général-major à la retraite Kehal Djamel, dit Majdoub, ancien directeur de la sécurité présidentielle (DSPP), a pour sa part, démenti l’information donnée par la chaîne privée Ennahar, indiquant son éventuelle participation à une  réunion avec l’ex patron du renseignement, le général de corps d’armée à la retraite, Mohamed Mediène, dit Toufik, et l’ancien Président de la République, Liamine Zeroual.

Sihem Benmalek

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER