Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

menace de grève dans l’éducation

Benghabrit restreint la négociation à deux points

Nouria Benghabrit, ministre de l’éduaction nationale. © D.R.

Le dialogue entamé par le ministère de l’Éducation nationale avec les syndicats du secteur se poursuivra durant cette semaine. Après l’Unpef qui avait tenu une réunion au département de Benghabrit, c’est au tour d’autres syndicats, notamment le Satef et le Snapap, d’être reçus à la suite du dépôt du préavis de grève pour le 21 janvier prochain.

Intervenant à ce sujet sur les ondes de la Radio nationale, hier, Nouria Benghabrit, a, en réaffirmant sa disposition au dialogue avec le partenaire social pour traiter tous les dossiers en suspens dans la plateforme de revendications des syndicats, résumé celles-ci en deux points essentiels : le traitement des dysfonctionnements contenus dans le statut particulier et le dossier des œuvres sociales.
Ainsi, concernant le débat autour du statut particulier du personnel de l'éducation, la ministre a fait savoir qu’il avait atteint “sa phase finale”.
Il ne faut pas “se précipiter” dans le traitement des dysfonctionnements du statut particulier des travailleurs de l'éducation, a préconisé la ministre, soulignant que la commission chargée dudit statut “travaille sans relâche, en coordination avec la Direction générale de la Fonction publique, pour l'application du décret promulgué en 2014”. S’agissant ensuite du dossier des œuvres sociales, elle a estimé que “le retard accusé dans le traitement des œuvres sociales ne relève pas de la responsabilité du ministère”, affirmant que le débat “demeure ouvert”. “Il faut, néanmoins, revoir ce dossier”, a-t-elle observé. Nouria Benghabrit a indiqué, en outre, que “le ministère de l'Éducation nationale a modifié sa stratégie de dialogue et de débat avec le partenaire social”, précisant qu'“au lieu de satisfaire les revendications comme ce fut le cas en 2014 et en 2015, la tutelle s'attelle à examiner, minutieusement, les problèmes posés par les représentants des syndicats”.
Ainsi, contrairement à ses habitudes, la ministre de l’Éducation nationale n’a pas fait de promesses aux syndicats pour la prise en charge de leurs revendications, pour la raison que, hormis les questions pédagogiques et le dossier des œuvres sociales, toutes les autres revendications soulevées relèvent du gouvernement.  
Ce que Mme Benghabrit a affirmé jeudi, en exprimant sa “disponibilité à prendre en charge les revendications à caractère pédagogique”, précisant que les revendications relatives au pouvoir d'achat et à la loi sur la retraite ne relèvent pas de ses prérogatives. Ce qu’a relevé, aussi, jeudi, un membre de la délégation de l’Unpef à la suite de la réunion avec la ministre. Le chargé de communication de ce syndicat, Zougari Abdelouahab, a, en effet, indiqué avoir décelé “la volonté du ministère de tutelle de rétablir le partenariat, qui souffrait sérieusement de fissures”.
Cependant, “la rencontre n’a débouché sur aucune décision palpable”, a-t-il affirmé, en expliquant que “notre demande que cette réunion soit sanctionnée par un procès-verbal a essuyé un refus de la part de la ministre qui s’est limitée à nous faire des promesses de transférer plusieurs de nos revendications vers des parties gouvernementales spécialisées, car elles ne relèvent pas des prérogatives de son département”.
Aussi, notre interlocuteur a souligné que “le mot d’ordre de grève est toujours maintenu”.    


Amar R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER