Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Découpage administratif dans la région des Hauts-Plateaux

Bientôt de nouvelles wilayas déléguées

Le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, jeudi dernier, à l’APN. ©APS

Le ministre a confirmé le maintien de l’option, mais n’a donné aucun détail sur les daïras retenues pour leur promotion en wilayas.

Des daïras de la région des Hauts-Plateaux seront bientôt hissées au rang de wilayas déléguées. C’est ce qu’a affirmé, avant-hier à l’APN, le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement, Noureddine Bedoui, qui préfère, néanmoins, laisser l’exclusivité de l’annonce officielle de la liste finale des daïras concernées au président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Car cette tâche, a-t-il souligné, à juste titre, ne relevait pas de ses prérogatives. S’exprimant lors d'une séance plénière de l'Assemblée nationale, consacrée aux questions orales, le ministre s’est contenté d’informer que les services de son département étaient sur le point d'achever l'examen de cette liste. “Le président de la République est le seul habilité, par la Constitution, à prendre la décision finale, à travers les mécanismes adoptés tels que le Conseil des ministres”, a répondu
M. Bedoui à la question d’un député de la wilaya d’El-Bayadh dont le plaidoyer pour la promotion de sa daïra natale, en l’occurrence El-Abiodh Sidi Cheikh. ll a rappelé, au passage, que le mode de création de wilaya déléguée a été défini par le président de la République, lors du Conseil des ministres restreint datant du 27 janvier 2015, alors consacré au développement dans les wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux. Le ministre ajoute que “les derniers préparatifs sont en cours pour la concrétisation de cette opération, selon des normes objectives répondant aux exigences du développement local escompté par les pouvoirs publics”. Pour ce faire, précise M. Bedoui, les services de son département se baseront sur les résultats de l’autre opération d'évaluation des wilayas déléguées, récemment créées au niveau du Grand-Sud. Il rappelle que celles-ci avaient bénéficié d'importantes ressources humaines, matérielles et financières estimées à environ “30 milliards de dinars”. Le principal objectif de la stratégie du président de la République, ajoute le ministre, est de promouvoir ces wilayas déléguées en wilayas à part entière dans le cadre du nouveau découpage administratif lequel, souligne-t-il, sera présenté aux deux chambres du Parlement. Le ministre a laissé entendre que le nouveau découpage, annoncé déjà dans le programme électoral de Bouteflika, à l’occasion de la campagne électorale du 4e mandat, menée par procuration par le Premier ministre de l’époque, Abdelmalek Sellal, se fera progressivement, selon les moyens financiers et les ressources humaines nécessaires pour le fonctionnement des nouvelles circonscriptions administratives. Il rappelle que conformément aux instructions du président de la République, la propriété était donnée d’abord à la vaste région au Grand-Sud dont le projet de créer 10 circonscriptions administratives. L’objectif, souhaite le ministre, est d’assurer les conditions idoines afin de permettre aux wilayas déléguées du Sud d'accomplir pleinement leurs  missions, en renforçant leurs prérogatives en matière de mise en œuvre de leurs programmes de développement.

Farid Abdeladim



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 30/06/2018 à 13h35

Avant de causer à l'avance, il faudrait déjà réaliser le projet et après seulement, on parlera du résultat. Le maçon on le juge à la fin du mur.

Commentaires
1 réactions