Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Seulement 60% de leurs travailleurs sont déclarés à la CNAS

Bordj Bou-Arréridj : les administrations publiques ignorent la loi

Les directions exécutives de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj sont “les moins enclines à déclarer les travailleurs auprès des services de la Caisse nationale des assurances sociales (Cnas)”, privant ainsi leurs salariés de nombreuses prestations, a affirmé, hier, le directeur local de cet organisme, Mustapha El-Allam.
Dans une conférence de presse tenue au siège de l'agence, au chef-lieu de wilaya, le responsable de la Cnas a indiqué que le pourcentage des employés des administrations publiques et des directions exécutives déclarés dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj “n’a pas excédé les 60% l'année dernière”, tandis que le pourcentage des déclarations pour les entreprises économiques des secteurs public et privé a atteint 95% au cours de la même période. Ce même responsable a attribué ce fait au manque d’empressement des directions à déclarer leurs employés, étant donné qu’elles ne sont pas soumises au paiement de pénalités en cas de retard en matière de déclarations, contrairement aux entreprises économiques des secteurs public et privé, qui sont obligées, le cas échéant, de s’en acquitter à hauteur de 15% du montant total des cotisations. M. El-Allam a saisi l’occasion pour convier les directions exécutives de la wilaya à se conformer aux procédures efficientes au niveau de la Cnas, visant à améliorer les services et à accorder des prestations supplémentaires aux travailleurs grâce à l'ouverture du portail électronique et à la mise en place d'une base de données nationales. Ces procédures permettront, selon lui, aux futurs assurés de s’appuyer sur une plateforme nationale en matière de remboursement sans avoir, désormais, à se déplacer sur le lieu même de l’assurance, et ce, grâce à la mise à jour automatique de la carte Chifa au niveau des pharmacies à l’échelle nationale.
Ce même responsable a également fait état du lancement d'une campagne de sensibilisation destinée aux employeurs, afin de les informer de l’obligation de procéder à la déclaration annuelle “avant la fin du mois de janvier en cours”, pour éviter de s’acquitter des pénalités de retard. Il a ajouté que ses services offrent toutes les facilités indispensables aux directions exécutives et aux patrons d’entreprise d’élaborer leurs déclarations en leur fournissant un logiciel leur simplifiant cette opération.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER