Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Le ministre de l’agriculture minimise l’ampleur de la fièvre aphteuse

Bouazghi : “La maladie a touché une quarantaine d’ovins”

M. Abdelkader Bouazghi, hier, à l’AG ordinaire de la Chambre nationale d’agriculture. © D.R

“La fièvre aphteuse n’a ciblé qu’une quarantaine de moutons dans seulement trois wilayas. Ce qui reste insignifiant par rapport aux deux millions de têtes d’ovins recensés dans le pays. Par conséquent, il n’y a pas lieu de considérer cette maladie comme un phénomène national.” Abdelkader Bouazghi, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche (MADRP), affirme que toutes les dispositions ont été prises pour protéger le cheptel dans toutes les régions du pays.
Il a été, en effet, décidé de circonscrire cette maladie dans les localités touchées et de redéployer des vétérinaires pour surveiller les troupeaux, prendre en charge les cas signalés et contrôler davantage cette maladie à l’échelle nationale, notamment, en prévision de la fête de l’Aïd.
Sur un autre registre, le ministère de l’Agriculture poursuit sa vaste opération de restructuration du secteur agricole à travers tout le territoire national. Le département d’Abdelkader Bouazghi a encadré les opérations d’élection de quelque 462 conseils interprofessionnels touchant 17 filières au niveau des wilayas. L’heure est, selon le ministre, à l’installation des conseils interprofessionnels nationaux dont 9 ont été, d’ores et déjà, mis en place. La tenue, hier, de l’assemblée générale ordinaire de la Chambre nationale d’agriculture a été une occasion pour faire une évaluation de son secteur. Pour le ministre, les 86 recommandations issues des Assises nationales de l’agriculture, organisées le mois d’avril dernier, constituent une véritable “feuille de route” qui guidera tous les acteurs pour une prochaine étape durant laquelle l’ensemble des aspects liés au développement et la croissance du secteur agricole seront pris en compte. L’un des points essentiels mis en exergue par Abdelkader Bouazghi a trait au foncier agricole. Il préconise, dans ce sens, l’accès plus facile aux terres agricoles, notamment au profit des jeunes agriculteurs. “Il faut rassurer les exploitants de ces terres en levant toutes les contraintes qui bloquent les investissements dans les diverses filières”, indique-t-il, en précisant que l’opération d’accession à ces terres par concession devrait s’achever dans les délais impartis, c’est-à-dire d’ici à la fin de l’année 2018. Outre la poursuite du programme de l’élargissement des terres irriguées, le ministre a mis l’accent sur la problématique de la régulation du marché des produits agricoles de large consommation qui exige une meilleure offre tout en préservant le pouvoir d’achat des consommateurs et les revenus des agriculteurs et des éleveurs. Pour cela, il y a lieu de créer davantage d’infrastructures logistiques, dégager des aires de stockage et édifier les chambres froides, les abattoirs… En plus de l’offre suffisante sur le marché, ces installations assureront une stabilité des prix.
L’industrie de transformation des produits agroalimentaires apporte également, selon le ministre, une “valeur ajoutée à la production nationale”. Ce sous-secteur va encourager aussi le partenariat public-privé et “notre département est fin prêt pour accompagner toute initiative suivant cette formule”, souligne Bouazghi.


B. K.


 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER