Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Ahmed Ouyahia l’a affirmé hier

“Bouteflika ne mènera pas campagne”

Ahmed Ouyahia, SG du RND, hier, lors de sa conférence de presse. © Louiza Ammi/Liberté

“Chacun a le droit de prôner la politique qu’il entend, y compris la rupture. Mais, nous n’accepterons jamais le recours à la rue et à l’anarchie”, a asséné le SG du RND.

Le secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a reconnu que le Président sortant, affaibli par la maladie depuis 2013, ne pourra pas mener sa propre campagne électorale pour la présidentielle d’avril 2018. “Bouteflika ne mènera pas de campagne électorale. Il ne faut pas aussi se mentir. Mais, s’il avait réussi en 2014, il le fera encore en 2019, car le peuple algérien le connaît parfaitement. En 2014, certaines voix disaient tout sauf Bouteflika et évoquaient l’article 102 de la Constitution sur l’empêchement du Président. Le problème de l’opposition avec le chef de l’État ne date pas d’aujourd’hui. Après, l’opposition a raison de s’exprimer”, a déclaré tout de go M. Ouyahia qui a animé, hier, au siège de son parti à Ben Aknoun, une conférence de presse. Tout en insinuant que l’Alliance présidentielle pourrait être élargie à d’autres formations politiques, le conférencier a signifié que la campagne électorale sera menée par cette structure, dont fait partie le RND. “On mènera la campagne pour notre candidat Bouteflika. Et je vous assure que je ne parlerai d’aucun parti politique lors de ma campagne. On sait qu’il y aura des critiques, mais sachez que je fais partie d’un camp politique. Appelez-le comme vous le voulez, mais nous voulons Bouteflika pour assurer la continuité et la stabilité du pays”, a expliqué le SG du RND, affirmant que le système n’avait jamais prévu de “plan B”. “Analysez vous-même les faits et je vous le dis car je ne suis pas candidat à la direction de campagne pour Bouteflika. La candidature du Président est naturelle”, développera encore le conférencier. Convaincu que le Président sortant briguera un 5e mandat et annoncera bientôt sa candidature, le patron du RND a estimé que “Bouteflika sera candidat et j’en suis convaincu à 99%. Vous le saurez bientôt, et je ne parle pas en son nom, Bouteflika adressera très prochainement une lettre aux Algériens pour annoncer sa candidature”. Abordant les candidats qui prônent la rupture et la menace de recourir à la rue si la fraude était au rendez-vous le 18 avril prochain,
M. Ouyahia a indiqué que “chacun a le droit de prôner la politique qu’il entend, y compris la rupture. De notre côté, nous avons opté pour la continuité. Quant à la transparence du scrutin, l’État y veillera. Mais, nous n’accepterons jamais le recours à la rue et à l’anarchie”. Évoquant la multitude de candidats qui retirent les formulaires pour entrer en lice, le conférencier a estimé qu’“il n’y aura pas moins de dix candidats à la présidentielle. La grande majorité est venue faire de la dérision. C’est une image désolante et un nouveau phénomène dans notre pays, et certains médias ont contribué à amplifier ce phénomène”. Mais à l’avenir, on mettra en place de nouvelles conditions pour les postulants à la candidature à la magistrature suprême du pays. Interrogé sur le candidat Ali Ghediri, M. Ouyahia a refusé de commenter ses déclarations, encore moins la réponse du chef d’état-major, vice-ministre de la Défense, le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah. “Vous me dites que tel individu, un ancien haut gradé de l’armée, maintenant à la retraite, s’est porté candidat. Où est le problème ?”, s’est limité le conférencier dans sa réponse.


FARID BELGACEM

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER