Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

13e ÉDITION DU SALON ÉQUIP-AUTO ALGÉRIE

Cap sur la certification de la pièce de rechange

 Les participants à la 13e édition du Salon Équip-Auto Algérie ont plaidé, hier à Alger, pour cerner les besoins du marché automobile croissant de la première et de la deuxième monte en équipements et en pièces de rechange pour accompagner l’industrie automobile. Lors de l’ouverture de cette manifestation qui se déroule jusqu’au 14 mars prochain à la Safex, le commissaire général du Salon, Nabil Bey Boumezreg, a indiqué que cette édition permettra aux donneurs d’ordre et aux équipementiers de s’investir dans le “Doing-Business” dans le l’industrie et dans la sous-traitance automobile. Pendant quatre jours, les 250 exposants issus de 16 pays et qui représentent 500 entreprises auront également l’opportunité d’aborder la thématique “Gagner avec la pièce de qualité certifiée”, en mettant notamment en exergue les politiques d’achat, de traçabilité, d’identification de la pièce de rechange d’origine garantie et de lutter contre la contrefaçon, mais aussi la malfaçon, ainsi que les services dédiés à l’industrie de la sous-traitance automobile et de l’aftermarket.
Il faut noter que plus de 10 000 visiteurs et acheteurs sont attendus au Salon Équip-Auro Algérie qui décline l’ensemble des innovations, des produits, de savoir-faire et qui rassemble l’offre la plus large de matériels, d’équipements, de services pour les professionnels de la maintenance et de la réparation de véhicules. Ainsi, les visiteurs auront l’opportunité de découvrir les derniers ateliers de réparation-carrosserie et d’échanger les expériences avec les importateurs, les grossistes, les revendeurs, les gestionnaires de flottes et les prestataires de services du secteur automobile. Réputé être le plus grand Salon international de la sous-traitance et de l’après-vente automobile et des services pour la mobilité en Afrique du Nord, cette édition du Salon mise sur un programme de thématiques et d’animations variées pour illustrer les tendances actuelles de ce secteur à forte valeur ajoutée.
Selon M. Boumezreg, les participants devront également aborder la problématique de la concurrence nationale et régionale pour renforcer leur position dans la filière automobile tant en Algérie qu’à l’étranger. Aussi, on relève que plus de 13% des exposants sont issus de l’industrie automobile, 50% du secteur du commerce et de l’importation et 30% des métiers de la maintenance.
Concernant les exposants, dont la Chine domine les surfaces occupées, ils sont issus notamment de  la France, de l’Espagne, de la Turquie, de la Pologne, de la Tunisie, du Maroc, de l’Italie et de l’Allemagne. “Il y a une émergence et une montée en gamme avérées des participants locaux et une forte demande des opérateurs étrangers. Leur implication se confirme un peu plus chaque année pour développer les métiers du futur liés à l’automobile”, a encore indiqué M. Boumezreg. Du reste, les expériences de Renault Trucks Algérie, le retour d’expérience et le modèle tunisien d’un sous-traitant de première monte PSA et le modèle du projet Buyer du groupe Volvo ont permis aux participants de s’imprégner des avancées enregistrées dans ce secteur névralgique.


FARID BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER