Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Des journalistes qui "brillent" sous d'autres cieux

Ces algériennes orientalisées

Khadidja Benguenna, journaliste à El Jazeera. Photo : D.R

Les journalistes algériennes installées au Proche-Orient font beaucoup parler d’elles sur les réseaux sociaux et les médias. Elles ont réussi en l’espace d’une vingtaine d’années (surtout pendant la décennie noire), à s’affirmer, malgré leurs "orientations" politiques. L'un des exemples les plus frappants, la journaliste d’El Jazeera, Khadidja Benguenna, qui a été couronnée l’année dernière par la chaîne américaine CNN au titre de la « journaliste arabe qui inspire le mieux ». 

A la fin de l’année 2015 elle a suscité une vive polémique sur Facebook, en publiant une photo des acteurs syriens,  Duraid Lahham et Raghda, accompagné d'un commentaire "des artistes Syriens à la sortie de l’ambassade Russe après avoir salué celui qui tue leurs proches et leurs enfants".

Une photo qui a fait réagir l’actrice syrienne pro-Assad, Rahgda Mahmoud Naânaê, connue sous le nom de Raghda.  Cette dernière n'a pas hésité à réagir sur une page Facebook gérée par ses fans. « Al-Jazeera, et ses journalistes sont arrivés à un stade de délire et de falsification très avancé », s’est-elle exclamée. Avant d’enchérir : « Cette photo date d’une année, et c’était à l’occasion de notre participation à la section constitutionnelle avec le président Bachar El Assad ». Peu de temps après, le 27 décembre, l’actrice syrienne a profité de son invitation à la chaine satellitaire égyptienne El-Hayat, dans l’émission « 100 questions », pour  la « re-clacher ».  L’animatrice lui avait demandé ce qu’elle pensait de plusieurs personnalités publiques, en citant, parmi elles, Khadidja Benguenna. Et avec un rire narquois elle lui a répondu que la présentatrice algérienne devrait respecter le foulard qu’elle portait sur sa tête.

 

 

Les fans et proches de Khadidja Benguenna n'ont pas tardé à rebondir. Parmi eux sa consœur algérienne, d’origine syrienne,  Ania El Afandi, journaliste à BEIN Sport,. Elle y a participé à la polémique en postant un commentaire de huit lignes sur le compte de Khadidja Benguenna, dont le contenu était destiné à Raghda, tout en soutenant Khadidja Benguenna. Pour rappel, Ania El Afandi a débuté sa carrière à l’ENTV, avant de rejoindre Al Jazeera, où elle a présenté le journal télévisé pendant neuf, et de rejoindre par la suite la chaîne spécialisée BEIN-Sport.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parmi les autres figures algériennes de l’audiovisuel, qui remportent un grand succès au Proche-Orient, on peut citer également la présentatrice Fairouz Ziani, de la chaîne qatarie Al Jazeera. Elle avait auparavant régné, pendant neuf ans, sur le 20h de l’ENTV, .

 

Hassina Ouchene présentatrice et journaliste d’Al Jazeera.

 

Fadila Souissi, journaliste et présentatrice de Sky News Arabia

 

 

Wassila Oulmi, présentatrice et journaliste de la chaîne Al-Jazeera

 

Imène AMOKRANE

@ImeneAmokrane

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
franchise le 26/02/2016 à 12h38

-Entre orientalisees,et francisees,c'est tout le drame d'une algerie malade de ces enfants sans reperes qui epousent la cause des autres avec une dedication religieuse.. On orient :ils se prennent pour "plus sultan que le sultan ",,et on occident :"plus francais qu'un francais tu m....est un algerien"

Commentaires
1 réactions