Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

à propos des élections législatives

“C’est la carte de la stabilité”

Abdelmalek Sellal a choisi, en fin de journée, lors de sa visite à Oran, de donner la parole aux citoyens et aux représentants de la société civile venus assister à la rencontre tenue dans la salle de conférences de la mosquée Ben Badis. Ce sont les propos d’un malvoyant qui sortiront du lot des interventions réduites à des remerciements très appuyés pour l’action des responsables.
Et pour cause l’homme, la cinquantaine, lâchera à l’attention du Premier ministre : “Si l’on s’était mieux occupé des handicapés, imaginez combien d’entre eux iraient voter ! Nous sommes ignorés et livrés à nous-mêmes.”
Une interpellation qui ne passera pas inaperçue alors que le discours du Premier ministre a été consacré en grande partie à justifier l’importance de la participation des Algériens au vote  pour les prochaines élections. En effet dans son allocution écrite Abdelmalek Sellal se lancera tout d’abord dans de longs hommages à l’adresse du président de la République qui a su préserver la paix dans le pays et avec la concorde civile notamment et une révision constitutionnelle ayant apporté la stabilité. Ensuite le Premier ministre dira combien il est vital pour les Algériens de participer massivement aux prochains scrutins car “c’est là le seul moyen d’assurer la stabilité du pays. Il nous faut, à chaque occasion, rappeler notre attachement à l’unité de la nation. Sa stabilité, son indépendance et les élections sont le seul moyen de le faire c’est pour cela qu’il faut aller voter massivement”. Une participation qui doit être responsable, ajoutera le chef de l’Exécutif. Il soulignera tout de même que ce même choix des électeurs doit se faire aussi à partir des programmes politiques présentés.
Le Premier ministre abordera tout aussi longuement, les valeurs de la nation, et ce, à la veille de la célébration du Printemps amazigh, qui  a été préservé et fait partie intégrante de la nation algérienne, au même titre que l’islam, “l’islam du juste milieu, de la fraternité”, comme seule réponse aux tentatives de division du pays.

D. L.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER