Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Production d’eau ultra pure

Cevital capte l’intérêt à Frankfurt

Issad Rebrab, P-DG du groupe Cevital (au centre), au Salon international de l’innovation Achema-2018 de Frankfurt. ©F. Belgacem/Liberté

Le président de Cevital, Issad Rebrab, a annoncé des négociations très avancées avec deux entreprises allemandes, en l’occurrence Siemens, pour le dessalement de l’eau de mer, et Bosch, pour l’industrie pharmaceutique.

S’il y a une technologie de pointe qui a capté l’attention des capitaines de l’industrie mondiale au Salon international de l’innovation Achema-2018 qui se déroule à Frankfurt, c’est sans doute celle qui a été présentée par EvCon (évaporation et condensation), une filiale du groupe Cevital.
Le stand le mieux décoré à Achema-2018 s’est vite transformé, le temps d’un événement d’échanges d’expériences de participants venus du monde entier, en un lieu de pèlerinage pour des milliers de visiteurs et pour les professionnels du secteur de l’agro-industrie et des développeurs des solutions révolutionnaires. Mais, estiment les connaisseurs chevronnés de la Bourse mondiale des technologies, la production d’eau ultra pure, une première mondiale, a secoué les pays les plus avancés en tous points de vue. Si les géants mondiaux de l’industrie pharmaceutique ont adopté cette nouvelle technologie développée par cette start-up germanique, une filiale détenue à 80% par Cevital et basée en Allemagne, il n’en demeure pas moins que le patron du groupe Cevital, Issad Rebrab, a veillé à superviser en personne le lancement de ce nouveau procédé mondial qui, au demeurant, laissera une empreinte pour les futures générations plus que jamais menacées par le stress hydrique. L’infatigable capitaine de l’industrie algérienne ne s’est, à aucun moment, lassé d’expliquer, dans le moindre détail, cette innovation qui intéresse plusieurs secteurs d’activité. Il annoncera, d’emblée, que des négociations très avancées sont enregistrées avec deux entreprises allemandes, et pas des moindres, en l’occurrence Siemens, pour le dessalement de l’eau de mer, et Bosch, pour l’industrie pharmaceutique. En quoi cette innovation marque sa suprématie pour se distinguer au rang de l’unique projet original à Achema-2018 de Frankfurt ? Qu’apportera-t-elle pour l’industrie algérienne et mondiale, à l’humanité et à l’écologie à court, à moyen et à long termes ? Pour M. Rebrab, l’innovation de EvCon a déjà apporté des réponses concrètes dans l’industrie pharmaceutique et des semi-conducteurs en utilisant une seule station, alors que, jusqu’ici, on utilisait cinq stations pour produire de l’eau pure pour injection. “On utilise la même eau, avec un seul passage à travers notre machine et on obtient une eau ultra pure de qualité dix fois supérieure”, explique M. Rebrab, affirmant que cette nouvelle technologie est la seule au monde à filtrer la vapeur sans laisser passer la moindre goutte d’eau. Et seule la vapeur pourra traverser les pores extrêmement fins pour obtenir cette eau ultra pure en utilisant la même énergie, tout en l’économisant par rapport aux vieux procédés.
Hormis les stations qui changent, EvCon utilise les mêmes membranes pour produire la même qualité d’eau en la reminéralisant, notamment en lui apportant des minéraux utiles pour la santé, comme le calcium, le magnésium, le potassium, les oligoéléments et les vitamines B6 et B12, entre autres. Ainsi, EvCon produira une eau ultra pure en fonction des besoins pour les femmes enceintes et les bébés, mais aussi pour les sportifs qui ont besoin de maintenir leur performance et leur capital santé. “Notre technologie convient à différents secteurs d’activité. Raison pour laquelle, elle connaît un engouement extraordinaire dans le monde entier”, a indiqué M. Rebrab qui révélera, par ailleurs, la teneur des résultats et les appréciations des grands laboratoires pharmaceutiques qui, à leur yeux, “cette technologie fait le bonheur d’un grand monde”. Évoquant les exigences et les normes internationales des eaux pures, il dira que celle produite par EvCon est analysée au niveau de quatre paramètres, à savoir la conductivité, le biodurden (colonies de germes restantes dans l’eau), le total organique carbone (TOC) et les endotoxines (bactéries qui restent encore dans l’eau).
Dans l’après-midi d’hier, où EvCon avait animé une cérémonie grandiose au pavillon G, le patron de Cevital s’attelait à avancer dans les négociations avec Siemens pour le dessalement de l’eau de mer. En ce sens, M. Rebrab a indiqué que les responsables de Siemens ont manifesté leur intérêt à vouloir utiliser leur centrale électrique de 4 gigawatts dans les installations de dessalement de l’eau de mer. Grâce aux technologies à déployer, ce nouveau procédé permettra de dessaler un million de mètres cubes sur les 2 millions de mètres cubes d’eau extraits de la mer grâce à l’osmose inverse qui injecte un million de métres cubes d’eau salée dans la mer. Cela augmentera sensiblement la salinité et, enfin, l’osmose inverse n’arrivera plus à dessaler cette eau.
“C’est la seule technologie au monde qui permet d’obtenir 260 grammes de sel pour un litre d’eau. Non seulement nous apportons des solutions pour l’Algérie, mais aussi pour toute l’humanité, sachant que 97% de l’eau de la planète est affectée par la salinité.” Du reste, cette nouvelle technologie a enregistré un engouement extraordinaire à tel point où le premier responsable d’EvCon, Kamel Benkoussa, et Wolfgang Heinzl, le développeur de cette technologie, étaient submergés par les fortes délégations qui défilaient au stand de Cevital. Signalons, enfin, que Cevital est la seule entreprise, voire le seul groupe algérien à avoir participé à cet événement planétaire depuis son existence et qui se déroule tous les trois ans à Frankfurt.

De notre envoyé spécial : Farid Belgacem


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 14/06/2018 à 13h31

Bravo, on appelle ça une très grande rassanette. Les humains pourront ainsi vivre plus longtemps, le corps humain pouvant tenir jusqu'à 149 ans, s'il est bien entretenu tout au long de la vie.

Commentaires
1 réactions