Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

ISSAD REBRAB A LA FOIRE MONDIALE DE L’INNOVATION DE FRANKFURT

Cevital va présenter sa technologie de production d’eau ultra pure

Issad Rebrab, président du groupe Cevital. © Archives Liberté

Une délégation de Cevital, conduite par le président du groupe, Issad Rebrab, s’apprête à rallier Frankfurt (Allemagne) pour présenter son projet de production d’eau ultra pure au moyen d’une technologie inédite à la Foire mondiale de l’innovation Achema Fair, qui se déroule du 11 au 15 juin.
M. Rebrab, qui sera par ailleurs accompagné par une forte délégation du centre de recherche “EvCon”, dont ses CEO, Kamal Benkoussa et Wolfgang Heinzl, fera une présentation de la station UPW1.0, une technologie révolutionnaire de production d’eau ultra pure. Résultat de plusieurs années de recherches, cette technologie a des domaines d’application divers : le dessalement d’eau de mer, le traitement des eaux industrielles comme les eaux de l’industrie chimique, du gaz, du pétrole de schiste, de l’industrie agroalimentaire et pharmaceutique.
La première station liée à l’industrie pharmaceutique, pour la production d’eau ultra pure d’injection, déjà prête, fera l’objet d’une présentation en avant-première mondiale à Frankfurt. Testée par les grands laboratoires pharmaceutiques et par les entreprises spécialisées dans le dessalement d’eau mer, cette technologie, très sophistiquée et brevetée, a impressionné les experts de par la qualité irréprochable de l’eau qu’elle produit et sa forte valeur ajoutée en termes de réduction des coûts énergétiques dans le Process de production. Si, pour le moment, Cevital compte réaliser trois centres de production de membranes, il n’en demeure pas moins que l’intégration de cette technologie permettra à moyen terme de commercialiser cette eau à travers les quatre coins du monde.
Pour atteindre un tel objectif, Cevital produira en Algérie ces membranes, qui constituent le cœur des stations de production. Celles-ci seront, en revanche, réalisées à la fois en Algérie et dans plusieurs autres pays, selon les besoins du marché. Du reste, cette technologie permettra à l’Algérie de réduire sensiblement l’importation des membranes et les stations de traitement payées en devises, d’une part, et devra permettre le transfert des technologies de pointe, sachant que toutes les installations de Cevital seront robotisées et qu’une grande part de la production sera destinée à l’exportation, d’autre part. Cela devra générer, dès le départ, des entrées en devises importantes (hors hydrocarbures) pour l’Algérie, d’autant que Cevital prévoit d’approvisionner le marché mondial en membranes et en stations de traitement de l’eau ultra pure.
Dans un entretien accordé en exclusivité au journal électronique TSA, M. Rebrab a indiqué qu’il s’agissait “d’un projet de grande envergure qui pourra répondre à la problématique de l’eau qui va se poser les 20 prochaines années dans le monde”, affirmant qu’“actuellement, dans les grandes places financières, toutes les transactions tournent autour des hydrocarbures et des matières premières. Durant les 15 ou 20 prochaines années, ces échanges se concentreront autour de l’eau, ressource vitale qui deviendra rare”. D’où l’ambition de réussir ce challenge pour contribuer à réduire le stress hydrique qui prévaut actuellement dans plusieurs régions du monde.
Qualifiant cette technologie de “révolutionnaire”, Issad Rebrab a expliqué qu’elle a été développée et mise au point par EvCon, un des quatre centres de recherche du groupe Cevital, qui se trouve en Allemagne.
“Cette technologie s’applique à de nombreux secteurs industriels, comme le dessalement d’eau de mer, le traitement des eaux de l’industrie chimique et du gaz et du pétrole de schiste, l’industrie agroalimentaire, l’industrie des semi-conducteurs et l’industrie pharmaceutique”. “Notre première station de production d’eau ultra pure d’injection est prête”, a encore indiqué M. Rebrab à TSA, et c’est cette station,
a-t-il précisé, qui sera présentée officiellement en Allemagne, cette semaine, à l’occasion du plus grand rendez-vous mondial de l’innovation, qu’est la foire Achema. 


F. BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
2 réactions
Brahms le 10/06/2018 à 14h17

A mon avis, il va se faire copier par les asiatiques. J'espère qu'il a protégé son invention ou sa technique par un Brevet international car dans les foires internationales, il y a énormément d'indics, d'espions voir des curieux pour les qui volent le travail intellectuel des autres pour le transmettre à de grandes firmes internationales.

elbahri le 10/06/2018 à 18h47

Le plus important est de savoir qu'elle est cette avance technologique qui permet à Rabrab d'investir un si grand marché. La compétition sera là, les produits de sa R&D lui permettra de céder ses licences du vieux modèle et mettre sur le marché un autre plus performant. Le premier sera sous license, le second, lui sera exploite par EvCon.

Commentaires
2 réactions