Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Actualité

“Cojaal, c’est fini”

“Nous avons décidé de résilier le contrat avec Cojaal concernant les travaux de l’autoroute Est-Ouest et nous le ferons encore avec n’importe quelle entreprise qui n’honore pas ses engagements avec l’État”, a affirmé, hier, M. Kadi lors d’une visite effectuée dans la wilaya de Boumerdès. Le ministre, qui était accompagné par Sid-Ahmed Ferroukhi, ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, et Amar Ghoul, ministre des Transports, a inspecté plusieurs projets dans la wilaya, notamment l’échangeur de Benrahmoune, qui accuse un retard de plus de deux ans pour son achèvement, mais aussi le projet de dédoublement de la RN24 entre Boumerdès et Cap-Djinet, qui accuse lui aussi un retard de plus de deux ans et demi. De nombreux autres chantiers ont été également visités par la délégation ministérielle parmi lesquels le fameux port de pêche de Cap-Djinet qui va désormais produire le poisson et… le sable. Ce projet controversé, lancé à l’époque d’Amar Ghoul lorsqu’il était ministre des Travaux publics, prend l’allure d’un véritable scandale. Le projet a coûté deux fois son prix et, en plus, une partie du port est transformée en une petite      “carrière” de production de sable. Interrogé sur cette situation, le ministre a affirmé que le problème de l’ensablement du port a été réglé.       “Nous allons commercialiser le sable pour les entreprises de bâtiment qui en ont besoin”, a indiqué le ministre qui n’a pas donné le prix de revient du m3 de sable. Car, selon des ingénieurs rencontrés sur place, des sommes colossales seront dégagées pour cette opération. Par ailleurs, une convention a été signée entre le ministre des Travaux publics et le ministère de la Pêche pour confier la gestion des halles à marée à Sogeco, une nouvelle filiale de l’entreprise de gestion des ports de pêche (EGPP). Cette convention concernera en premier lieu les trois halles à marée, réalisées au niveau des ports de pêche d’El-Kol, de Zemmouri (wilaya de Boumerdès) et Boudis (wilaya de Jijel). Selon le ministre de la Pêche, le but de ces infrastructures vise à assurer une meilleure conformité des produits de mer et une bonne traçabilité pour répondre aux normes internationales en vigueur. M. Ferroukhi a également affirmé que les deux ministères ont élaboré une stratégie pour une meilleure gestion des ports de pêche. Interrogé une fois de plus sur le prix de la sardine, il a indiqué que seul le travail et encore le travail permet de diminuer le prix de ce produit. “Nous espérons qu’il sera jugulé à moyen terme”, a-t-il précisé.  De son côté, M. Amar Ghoul a affirmé que des gares maritimes seront réalisées sur la côte dont une sera installée à Boumerdès.

M. T.