Scroll To Top

A la une / Actualité

Ouverture aujourd’hui de la session spéciale du Bac

Combien de candidats seront-ils ?

C’est aujourd’hui le jour J pour le début des examens de la session spéciale du baccalauréat qui se dérouleront jusqu’au 18 juillet. Pour rappel, cette session exceptionnelle, qui n'en est pas moins une deuxième chance pour certains candidats, a été décidée par le chef de l’État à la suite de nombreuses réclamations des parents d’élèves exclus pour cause de retard de la session ordinaire qui s’est tenue du 11 au 15 juin dernier. Cette décision de l’organisation d’une session spéciale du baccalauréat annoncée par le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, le 23 juin dernier à l’Assemblée populaire nationale (APN), avait fait l’objet d’une large controverse mêlant éthique, justice, discipline et État de droit. Mais concrètement, combien de candidats se rendront physiquement, aujourd’hui, dans les 299 centres d’examen prévus à travers l’ensemble du territoire national ? Combien de pseudo-candidats sont-ils, d’ores et déjà, en vacances ? Si l’Office national des examens et des concours (Onec) ne peut répondre à cette question avec exactitude, la logistique prévue et le personnel mobilisé vont concerner, néanmoins, le chiffre “théorique” de 104 036 candidats dont 93 954 en tant que candidats libres. Bref, beaucoup voient déjà dans cette situation exceptionnelle, marquée par l’improvisation, un énième gaspillage, sinon la preuve formelle que ce pays navigue à vue.
Sur ce registre, une estimation du coordinateur du Syndicat national autonome des professeurs d’enseignement secondaire et technique (Snapest), Meziane Meriane, situe la participation réelle pour cette session supplémentaire à quelque 25 000 candidats à peine.
D’après lui, quelque 4 000 salles d’examen vont être, ainsi, préparées inutilement. Autre souci, et non des moindres, comment être au rendez-vous de l’annonce des résultats fixée, pour les deux sessions, pour le 25 juillet sachant que ce délai est incompressible puisque les candidats reçus devront commencer à effectuer leurs inscriptions universitaires à partir du 1er août ? Interrogée à ce sujet, la ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghabrit, prévoit, optimiste, des corrections-marathon qui commenceraient, à l’en croire, dès la remise des copies. Lors de sa rencontre le 23 juin dernier avec les directeurs et cadres relevant de son secteur, la ministre avait donné des instructions fermes pour que soient appliquées “les mêmes mesures réglementaires et de sécurité” que pour la précédente session de cet examen.
Ainsi, pour assurer le bon déroulement de cette nouvelle session, les services de la Sûreté nationale et ceux de la gendarmerie seront, eux aussi, une fois encore, sur le pied de guerre, afin d’assurer  un dispositif sécuritaire spécial sur les 48 wilayas, en mobilisant, eux aussi, pour leur part, des moyens humains et matériels pour réussir cette épreuve, une de plus !  

Mohamed-Chérif Lachichi


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER