Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Première édition d’EXPO-Madina

Comment appréhender le développement durable

énergies renouvelables et développement durable, le défi du millénaire à relever. © D.R.

L’objectif du salon est de susciter des partenariats internationaux entre les entreprises d’ici et d’ailleurs et les institutions algériennes.

Un salon international sur les énergies renouvelables et le développement durable sera organisé les 26 et 27 novembre à Alger, à l’initiative de Génie Vert, une entreprise spécialisée dans l’engineering des énergies nouvelles. Outre l’Algérie, l’exposition internationale verra la participation de la Tunisie, du Maroc, de la France, de l’Italie et du Canada. Pour concevoir le projet, les organisateurs partent du constat que l’Algérie accuse un retard immense en matière de développement durable.
C’est d’ailleurs le défi du millénaire pour nombre de pays. L’épuisement des énergies fossiles, les changements climatiques, la gestion urbaine de demain impliquent de nouveaux paradigmes en matière de développement humain qui appellent à repenser la gestion des espaces géographiques. Expo-Madina suggère une approche globale dans trois axes stratégiques : énergies propres, villes intelligentes et agroalimentaire. “Il s’agit de mettre en contact et en réseautage les différents acteurs de l’industrie, la construction, l’énergie, l’environnement, les services urbains et les universités pour asseoir une approche globale du développement durable”, explique Abdelmadjid Benmohammed, directeur de Génie Vert, l’entreprise québécoise organisatrice du salon Expo-Madina. L’objectif du salon est de susciter des partenariats internationaux entre les entreprises d’ici et d’ailleurs et les institutions algériennes.
Trois thèmes sont retenus pour cette première édition d’Expo-Madina : énergie propre, urbanisme et construction et agroalimentaire. Plusieurs experts interviendront durant ces deux jours du salon.
On notera la participation de Karim Younès, qui inaugurera d’ailleurs Expo-Madina, Patrick Curran, président de l’IRA (Institut de recherche appliquée), l’architecte italien Tony Fede, le Dr Karima Anouche, maître de conférences à la faculté d’architecture et de génie civil de l’Usto, Smaïl Ouicher, président de Global Green Links Canada, etc.
Des conférences qui aborderont plusieurs thématiques sont également programmées. Ainsi, Tayeb Sahnoun abordera la question du développement durable telle qu’appréhendée par le laboratoire d’urbanisme et environnement de Constantine.
Pour sa part, Mme Soumaya Kersenna fera un plaidoyer pour une architecture vernaculaire et contemporaine en Algérie.
En outre, Abdelkrim Kinzi donnera une communication sur les technologies de recyclage du papier, tandis que Nassiba Hammou dissertera, elle, sur la gestion de l’eau. Enfin, Ines Benmohammed parlera des enjeux et perspectives de l’entrepreneuriat social au Maghreb.
M. Benmohammed se veut optimiste, il pense déjà à l’après-salon. Il espère voir des projets se concrétiser à l’occasion.
Par ailleurs, Expo-Madina abritera également un salon du livre restreint. Des séances de ventes-dédicaces avec des écrivains algériens sont prévues à cet effet.


Y. A.  

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER