Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Le gouverneur de Jendouba (Tunisie) à El-Tarf

Comment booster les échanges Algéro-Tunisiens

©Yahia/Liberté

Une délégation tunisienne conduite par le gouverneur de Jendouba, Néjib Khabbouchi, s’est réunie hier à El-Tarf pour explorer avec le wali, Mohamed Lebka, les possibilités de coopération pour le développement des zones frontalières des deux pays. La réunion, qui s’est déroulée à huis clos, a été consacrée aux opportunités et aux domaines d’échanges entre les régions d’El-Tarf et de Jendouba, notamment en matière d’environnement, de pêche, de tourisme, de forêts, d’éducation, d’artisanat et d’industrie. S’inscrivant dans le cadre de “la volonté commune de réactiver les accords de coopération conclus à l’occasion de la commémoration des bombardements français de Sakiet Sidi Youcef”, cette rencontre a permis d’évoquer les opportunités de concrétisation de projets communs dans les deux régions frontalières, en donnant la priorité à ce qui est “réalisable dans l’immédiat”, ont souligné les deux responsables lors d’un point de presse organisé au siège de la wilaya d’El-Tarf.
Une série de points relatifs aux voies et moyens de renforcer la coopération entre les deux régions, par les projets communs de développement à court et moyen termes, au bénéfice des 8 communes frontalières de la wilaya d’El-Tarf et des trois collectivités tunisiennes du gouvernorat de Jendouba, à savoir Tabarka, Aïn Draham et Fernana, ont été débattus à cette occasion. Entre autres initiatives prévues à partir de l’été prochain, le wali d’El-Tarf a cité un regroupement de jeunes des deux pays à l’auberge de Tonga, pour “consolider les liens de fraternité et d’amitié”, et un tournoi de football entre jeunes des deux pays.
L’importance de la poursuite des échanges entre ces deux régions frontalières pour l’approfondissement de la concertation et du débat autour de thèmes d’intérêt commun, à même de dégager une plateforme commune et efficiente, a été soulignée.

R. N./APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER