Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Révélé à l’IFA de Berlin 2018

Condor : 20 millions de dollars à l’exportation

© Nabila Saïdanou/Liberté

Pour sa troisième participation à l’IFA de Berlin 2018 (grand-messe berlinoise de l’électronique grand public), Abderrahmane Benhamadi, président du conseil d’administration de Condor, est revenu, à l’occasion, sur les ambitions du groupe à se développer davantage à l’international. Et c’est à travers des chiffres révélateurs à plus d’un titre que M. Benhamadi a étayé ses propos en avançant un chiffre d’affaires (CA) à l’export de pas moins de 20 millions de dollars au premier semestre 2018. “Nous sommes en train de travailler pour clôturer l’année avec un CA de 50 millions et nous nous sommes fixé l’objectif d’atteindre les 500 millions de dollars à l’horizon 2022”, a-t-il déclaré lors de la conférence de presse tenue sur le stand de Condor.  “Des chiffres tout à fait réalisables, soutient-il, eu égard aux efforts fournis en ce sens, comptant sur une collaboration de plus en plus accrue avec des partenaires étrangers.” Il précisera qu’“il existe un équilibre entre les produits électroniques et l’IT. Nous avons réussi à doubler notre chiffre d’affaires à l’export en six mois : 40 à 50 millions par an. Le démarrage a été très difficile sur le marché français mais les choses s’améliorent à tel point qu’actuellement nous avons un problème d’approvisionnement et non de distribution.”
Pour les nouveautés, Abderrahmane Benhamadi parle de la fabrication des climatiseurs avec le gaz R32 qui sont des produits destinés au marché européen tout comme l’Afrique du Nord ainsi que des téléviseurs dotés d’intelligence artificielle. C’est le cas également pour  les téléphones à l’image du smartphone Condor M3 commercialisé en Algérie, en Tunisie et en France.
Au chapitre énergie photovoltaïque, M. Benhamadi a expliqué : “Nous sommes, pour le moment, un producteur de panneaux. Pour les grands projets, nous avons besoin de partenaires. Or, s’il y a une plus grande visibilité dans le domaine, nous sommes tout à fait disposés à doubler, voire tripler nos capacités de production dans une année ou deux, car nous n’avons aucun souci de ce côté-là.”

La filiale italienne de Condor, Nardi, présente à l’IFA 2018
“Un premier show-room pour les produits Nardi doit ouvrir ses portes le 13 septembre à Alger et nous débuterons les exportations également. Tous les produits ne seront pas disponibles dès le départ mais nous allons commencer l’exportation au mois de décembre vers l’Italie”, a assuré Abderrahmane Benhamadi lors d’un point de presse conjoint avec Marco Nardi, co-fondateur de la marque et directeur général de la filiale italienne Nardi Electronics Italy.


N. S.
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER