Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / Actualité

Ouargla

Corde autour du cou, bras incisés, les chômeurs menacent de se suicider

© D.R.

Après avoir noué une corde autour du cou et s’être incisé les bras au couteau, cinq demandeurs d’emploi aux lèvres cousues et au torse nu menacent de se suicider devant l’entrée du siège de la wilaya d’Ouargla. Cet acte est survenu après plusieurs jours de sit-in et de grève de la faim. Malgré les tentatives d’officiers de police de les faire renoncer à ces actes de mutilation, les chômeurs ont refusé d’aller à la rencontre du wali exigeant qu’il vienne lui-même à eux. Pour sa part, joint hier, le wali, Saâd Agoudjil, a argué que la crise est due au manque de transparence dans le traitement du dossier des recrutements, tout en précisant que certains candidats ne veulent pas d’emploi dans les entreprises privées et non pétrolières. “Les offres sont énormes et dépassent largement la demande du marché de la région mais le problème, c’est que les jeunes demandeurs d’emploi optent uniquement pour les trois sociétés pétrolières, notamment l’Enafor, l’ENTP et l’ENSP, qui payent bien”, a affirmé le wali.


G. Chahinez


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
yanis le 25/02/2016 à 15h06

ils essaient d'entretenir l'assistanat alors que d'autres jeunes confrontés aux difficultés se battent et arrivent à percer en créant leurs entités économiques.bon débarras

Commentaires
1 réactions