Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Postes frontaliers

De nouvelles mesures pour faciliter les déplacement des algériens en Tunisie

©D.R.

De nouvelles mesures pour faciliter le déplacements des voyageurs algériens à travers les postes frontaliers ont été prises par les autorités tunisiennes, a indiqué, ce mercredi, l'APS, reprenant une "source médiatique". 

En effet, il est prévu d'établir "un programme de mise à niveau à travers notamment la création d'espaces d'accueil et de divertissement et de bureaux de contrôles avoisinant les postes de police et de la douane", a annoncé le ministère tunisien des finances, Slim Chaker. Sa déclaration a été faite au cours d'une visite mardi au poste frontalier de Sakiet Sidi Youssef (nord-ouest de Tunisie). Selon le ministre, l'objectif de ces mesures est répondre aux exigences de la prochaine période qui connaîtra une évolution du rythme des échanges commerciaux et touristiques".
Slim Chaker a également rappelé le nombre de voyageurs à travers les postes frontaliers avec l'Algérie qui "s'élève à près de 3 millions par an dans les deux sens, parmi eux deux millions et quatre centre mille Algériens. Tout en évoquant la décision du gouvernement tunisien de révision de la taxe imposée aux véhicules algériens après avoir annulé  la taxe de sortie du territoire tunisien pour les Algériens.


Imène AMOKRANE

@ImeneAmokrane

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
4 réactions
muhand le 22/07/2015 à 14h24

Même si l'initiative est louable reste que si la Tunisie n'était pas boudée par les touristes Européens, l'algérien seraient considéré personne non gratta. Toutefois c'est une bonne gifle au nabot Sarkozy qui a encore une fois de plus déféqué par la bouche en désignant l'Algérie comme responsable des malheurs tunisiens. Si seulement en Algérie on avait des hommes intégres pour diriger le pays, wallah que les occidentaux, la France en tête, se courberaient devant nos exigences. Hélas nous....

muhand le 22/07/2015 à 14h36

....avons une bande de corrompues qui n'a ni le patriotisme ni l'intérêt du pays. Mais bon chaque peuple a les gouvernants qu'il mérite. Sous la dictature de Boumediene nous étions respecté de tous et même craint. Hélas mille fois hélas, nous sommes devenus des moins que rien. Là où on va on nous désigne du doigt comme si on était des pestiférés. Entre une dictature qui fait de moi un homme un vrai et une démocratie de façade qui fait de moi un un imbécile heureux, mon choix est vite fait.

ALI MEDFA3 le 22/07/2015 à 16h16

DU NIF mes frères partez en Turquie, en Hongrie etc......Ils nous ont mis un couteau dans le dos nos voisins..coupons l'électricité et nous verrons si leur DINGO Sarkosy va leur offrir la lumière. Pendant la décennie noire le Maroc ,la Tunisie ont signé un traité économique Euro-Maghreb sans l'Algérie...ILS NOUS AIMENT NOS VOISINS avec notre argent. Avec l'argent de l'Algérie et les CERVEAUX Tunisiens nous ferons du Maghreb une PUISSANCE disent les Tunisiens

marinero2001 le 23/07/2015 à 9h22

salam les autorités tunisiennes n'ont jamais supprime la taxe de sortie de leur territoire et leur douane et police n'arrangent pas les choses certains sont tres malpolis avec les algeriens tandis que avec les europeens c des lecheurs de bottes je souhaite que les algeriens n'aillent plus chez eux et que notre gouvernement apllique ;la reciprocite comme ca il y aura moins de trafic d'essence

Commentaires
4 réactions