Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

#LibertéVENDREDI

Décès de Cheikh Bouamrane, président du Haut conseil islamique

©D.R.

Lire l'article de Liberté en cliquant ICI

Le président du Haut Conseil islamique (HCI), Cheikh Bouamrane, est décédé jeudi à l'âge de 92 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé l'APS. Le défunt sera inhumé après la prière du vendredi au cimetière de Sidi Fredj (Alger). 

Né à El Bayadh, Cheikh Bouamrane, après l'indépendance,  a exercé comme professeur à l'institut de philosophie à l'université d'Alger dont il devient, par la suite, directeur. Il a également occupé plusieurs postes de responsabilité, dont celui de conseiller au ministère de la Culture en 1990, puis ministre de la Communication et de la Culture en 1991. Il a aussi présidé l'Union des écrivains algériens de 1995 à 1996 avant d'être désigné à la tête du HCI depuis 2001.  

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de condoléances à la famille du Cheikh Bouamrane, dans lequel il a souligné que le défunt fut "une sommité intellectuelle et culturelle dans notre pays". Egalement le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, a adressé un message de condoléances à la famille du défunt dans lequel il a affirmé que l'Algérie"perd un pilier de la pensée éclairée et de la culture nationale.

Liberte-algerie.com

@JournaLiberteDZ



ARTICLES CONNEXES

  • #LibertéVENDREDI
    Le rugby : plus qu’un sport, un style de vie

    Créée il y a à peine 6 mois, la fédération algérienne de rugby travaille d’arrache-pied pour promouvoir cette discipline en Algérie, entre formations d’entraîneurs et d’arbitres, matchs amicaux de l’équipe ″nationale″ et tournois entre clubs le rugby

  • #LibertéVENDREDI
    L'aveuglement du regard des autres

    Une toute nouvelle forme de dictature régit la société moderne. Une société où règnent discriminations, stéréotypes et clichés. Pendant que certains succombent à la tyrannie de l’apparence, d’autres – sous le poids de leur ignorance – se laissent

  • #LibertéVENDREDI
    Et si deux têtes valaient trois !

    Non non, il ne s’agit pas d’une énième tentative de démonstration mathématique foireuse remettant en cause tout ce que vous avez appris en maths jusque-là. Non, rassurez-vous.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER