Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

MENACES CONTRE LA DIRECTRICE DE L’ECOLE IBN-KHALDOUN

Dépôt de plainte ce matin chez le procureur

 La directrice de l’école primaire Ibn-Khaldoun, d’Oued Romane (Alger), qui s’est évanouie après une violente querelle verbale, a fait l’objet, jeudi dernier, d’un transfert vers un hôpital local.
Selon l’époux de cette responsable qui s’est présenté, hier à Liberté, tout a commencé quand un enseignant a introduit illégalement, à 12h10, un étranger à cet établissement scolaire. “Devant le refus de le recevoir durant cet horaire de repos, cet enseignant a fait pression sur l’agent de sécurité et s’est introduit à l’intérieur de l’école avec cet étranger, un syndicaliste du SNTE”, a témoigné notre interlocuteur. Devant cet état de fait, et voulant défendre la franchise de l’école, cette directrice a eu droit, selon son époux, “à des propos irrespectueux et un langage arrogant, frôlant l’indécence”. Devant cette pression exercée contre sa personne, les menaces et les intimidations, la victime a fini par faire un profond malaise avant d’être évacuée à l’hôpital. Informée, la police s’est immédiatement déplacée sur les lieux. Ayant eu vent de l’arrivée des policiers, les deux individus se sont éclipsés. Selon la même source, une plainte sera déposée, dans la matinée d’aujourd’hui, chez le procureur de la République. “Il semblerait que cet enseignant jouit d’une impunité lui permettant des dépassements sans être inquiété”, témoigne notre interlocuteur qui ne compte pas baisser les bras pour que justice soit faite.


F. BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER