Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Direction des télécommunications de Tamanrasset

Dépôt de plainte contre cinq responsables

© D. R.

Le dossier des cinq responsables de la direction opérationnelle des télécommunications de la wilaya de Tamanrasset, que la DG d’Algérie Télécom avait récemment suspendus, a été mis entre les mains de la justice. Une plainte a été officiellement déposée auprès des instances judiciaires compétentes contre les mis en cause sur instruction de la directrice centrale des affaires juridiques auprès d’Algérie Télécom.

Selon le document dont nous nous sommes procuré une copie, il s’agit du directeur de la DOPT de la wilaya de Tamanrasset (A. M. A.), du sous-directeur technique (B. R.), du sous-directeur de la logistique (T. C.), du directeur de l’Actel (B. M.) et du chef de département des ventes de la même agence commerciale (H. M.). 

Il faut noter que cette affaire a été déclenchée suite à une commission d’enquête dépêchée par l’inspection générale d’Algérie Télécom dans la wilaya de Tamanrasset, laquelle aurait révélé plusieurs dépassements. Pour commencer, le directeur de la DOPT a été accusé, d’après le document en notre possession, de non-respect des procédures relatives au code des marchés lors de la passation de commandes.

En plus des dépassements signalés par certains entrepreneurs à la DG, on lui reproche également l'absence de transparence dans l’octroi des marchés, le non-affichage des consultations conclues durant l’année 2018 et le fractionnement des commandes dans le but d’échapper à la consultation.

En plus des griefs retenus contre son supérieur hiérarchique, le sous-directeur technique est, quant à lui, accusé d’abus de fonction en s’arrogeant le droit de signer des documents officiels, dont des ODS (ordres de service), qui ne relèvent ni de son autorité ni de son domaine de compétence.

Sa suspension est surtout motivée par la dotation d’une entreprise chargée du projet portant sur le changement de 1,3 km de câble de fibre optique en câble long de 28 km. Pour ce qui est du sous-directeur de la logistique, la DG d’Algérie Télécom lui reproche la négligence dans l’organisation et l’archivage des documents relatifs aux consultations et aux registres des ODS, en plus du manque de suivi et de contrôle des étapes et procédures liées aux différentes passations de commandes.

La liste des griefs est un peu élargie concernant le directeur de l’agence commerciale qui est accusé d’abus de fonction pour s’octroyer des privilèges, de conclusion de conventions avec une entreprise privée dont il est le propriétaire légal, d’atteinte à la réputation de l’entreprise et du changement unilatéral de l’organigramme de l’agence en procédant à la fermeture de la caisse principale. On lui reproche également la mauvaise gestion en matière de suivi et de recouvrement.

Le chef de département de l’Actel est suspendu pour avoir observé l’omerta sur tous ces dépassements et pour négligence et absence de contrôle des opérations relevant de sa compétence. Tout en rejetant en bloc toutes ces accusations, nombre d’employés de la DOPT et de citoyens ont procédé, en fin de semaine, au verrouillage de l’accès principal de la direction en signe de solidarité avec les responsables suspendus. 
 

RABAH KARÈCHE



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER