Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Une Rencontre économique a eu lieu hier à Oran

Des entrepreneurs portugais prospectent à l’Ouest

La Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie (CCIO) a accueilli, hier, une délégation d’hommes d’affaires et de patrons d’entreprises venus de la région de Leira au Portugal. Cette prise de contact est la confirmation des relations nouées entre la CCIO et cette région portugaise, puisqu’il y a quelques mois, une délégation d’Algériens s’était rendue au Portugal, nous a-t-on signalé. Au travers des ateliers et des contacts B to B, des chefs d’entreprise portugais et oranais se sont rencontrés afin de définir des opportunités de partenariat et de relations commerciales, alors que d’autres sont venus dans la perspective de prospecter le marché à l’ouest du pays. Bien que réduite, cette délégation portugaise semble avoir ciblé certains secteurs porteurs. Ainsi, l’on retrouve parmi eux une société du secteur de l’automobile, Leirilis-accessoires et pièces de rechange, désireuse d’exporter vers l’Algérie, et plus particulièrement à Oran, avec l’usine Renault installée localement, et plus tard, l’autre constructeur automobile français Peugeot, qui représente un marché important. Dans le domaine de la fabrication du verre plat, des matériaux de construction (Aquimar), là aussi, deux entreprises sont présentes. Le leader européen dans la production de la pâte et du papier, Navigator, fait également partie de cette délégation. Cette société est aussi leader européen de la pulpe blanche d’eucalyptus, une variété d’arbres que l’on trouve sur le littoral algérien. À noter que cette visite a été organisée par l’association des entreprises Nerlei de la région de Leira, connue pour son activité économique basée sur le secteur tertiaire, l’agriculture et l’industrie. En 2015, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint un milliard d’euros.


D. LOUKIL


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER