Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Ils ont vécu une nuit d'enfer à l’aéroport d’In Salah

Des passagers de Tassili Airlines abandonnés par le pilote

© D. R.

La colère des passagers de la compagnie Tassili Airlines (TAL) a atteint son paroxysme, mardi soir, à la suite de l’annulation inexpliquée de leur vol. Une vive tension a été ainsi vécue à l’aéroport d’In Salah, notamment dans la salle d’embarquement où ont été abandonnés plusieurs passagers, une trentaine selon une source locale, qui devaient rallier Tamanrasset. Mécontents, les clients de TAL se sont soulevés contre ce qu’ils qualifient “d’arnaque”, mais surtout contre “l’attitude hautaine” et “méprisable” du commandant de bord qui, témoigne-t-on, les a malmenés et traités sans ménagement aucun, en violation de la réglementation relative à l’aviation civile. Il a fallu l’intervention des services de sécurité pour contenir la colère des passagers et éviter un débordement qui a frisé l’irréparable. Selon un passager, l'appareil de la compagnie avait décollé d’Alger et devait atterrir à Tamanrasset, après une escale technique à In Salah où il s'est posé. “À l'atterrissage, pilote et équipage ont quitté l'avion, laissant les passagers, qui devaient rallier l’aéroport initial de destination, livrés à eux-mêmes.” Visiblement remonté contre le pilote, qui serait un ancien gradé de l’ANP, le même passager indique que “le commandant de bord et son équipage se sont rendus à l’hôtel, non pour se reposer, mais pour voir un match de Coupe du monde, laissant les passagers attendre dans ce petit aéroport, sans eau, sans café ni autre boisson pour se rafraîchir et surtout sans aucun membre du personnel de TAL à l’horizon”. À son retour vers 21h, le pilote, ajoute notre interlocuteur, a pris la décision de rebrousser chemin vers Alger et d’annuler le vol vers Tamanrasset pour des raisons qui ne tiennent pas la route. “Plus grave encore, il a, toute honte bue, demandé aux passagers concernés de se taper 700 km de route, entre In Salah et Tamanrasset ou d’embarquer dans l’avion pour regagner l’aéroport de départ où ils devraient encore patienter et attendre les prochains vols, prévus pour jeudi et mardi”, se lamente-t-on. Les passagers ont été unanimes à dénoncer le comportement irresponsable de ce pilote “récidiviste” et la défaillance du personnel de TAL à l’égard, notamment des enfants, des bébés et des personnes âgées qui ont crié à l’abandon en l’absence d’une prise en charge. “C’est inacceptable, d’autant plus que ce n’est pas la première fois. Depuis plusieurs mois, la compagnie a de plus en plus souvent recours à ce type de pratiques, lesquelles sont exacerbées par les attitudes dédaigneuses des pilotes”, maugrée un autre client qui a tenu à préciser que le ras-le-bol des passagers n’est donc clairement pas dû à la décision d’annulation du vol, mais bel et bien en réaction à la prise en charge des passagers. “Ce n’est pas parce qu’un passager choisit de payer moins cher du fait de la promotion offerte par la compagnie, qu’il n’a pas le droit au respect et à la dignité.” C’est d’autant plus scandaleux que tout cela est causé par une compagnie relevant de la toute-puissante Sonatrach. À l’agence commerciale de TAL à Tamanrasset, on a appris que des rapports dénonçant le pilote mis en cause ont été adressés à la direction de la compagnie pour signaler ces incidents à répétition. Celle-ci serait également saisie par des passagers lésés et des clients qui comptent porter cette affaire devant la justice pour faire valoir leurs droits les plus légitimes.


RABAH KARECHE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER