Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

L’annonce a été faite par Bakhti Belaïb

Des produits agricoles soumis à la licence d’importation

Le dispositif des licences d'importation, mis en place depuis le début de l’année 2016, sera élargi à certains produits agricoles a annoncé, hier, le ministre du Commerce, Bakhti Belaïb. “Les discussions et le travail d'analyse continuent au niveau des structures du ministère concerné. Une fois le travail accompli, probablement dans une vingtaine de jours, nous annoncerons la liste de ces produits (agricoles)”, a indiqué le ministre à la presse en marge des travaux du Conseil national de l'Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA).
Une source proche du dossier a confié à l'APS que les produits agricoles concernés sont les viandes rouges, la poudre de lait, le blé dur, les pommes et les fromages. Les contingents tarifaires des produits agricoles et agroalimentaires originaires de l'Union européenne (UE) font également l'objet de licences d'importation, dont l'avis d'ouverture des contingents a été fixé du 5 au 26 janvier en cours.
En outre, les contingents quantitatifs des licences d'importation des véhicules, du ciment et de l'acier rond à béton ont déjà été fixés pour l'année 2016. Ils sont de 152 000 unités pour les véhicules, de 1,5 million de tonnes pour le ciment Portland gris et de 2 millions de tonnes pour le rond à béton.
En outre, le ministre du Commerce, Bakhti Belaïb, s’est voulu rassurant quant à l’état de l’économie nationale, indiquant que l’équilibre sur lequel le budget a été bâti n’est pas rompu. Cette affirmation détonne, pourtant, avec les avis des experts internationaux qui classent l’Algérie au quatrième rang des pays les plus affectés par la baisse des prix du pétrole. Alors que le fonds de régulation de recettes et les réserves de change fondent comme neige au soleil, le ministre du Commerce pèche encore par optimisme démesuré. Mais pour combien de temps encore ?   
Cela dit, pour en revenir au  conseil national de l’UGCAA, qui s’est tenu en présence de deux ministres, notamment du Commerce et des Finances, ainsi que des représentants des ministres des Transports et du Travail, ainsi que du Premier ministre, cette session ordinaire a été l’occasion pour ces derniers de prononcer des allocutions portant d’importantes annonces. À commencer, par la consécration de la date symbolique du 28 janvier, en tant que Journée nationale des commerçants.
Parmi les mesures prises en faveur des commerçants et artisans, annoncées lors des allocutions des ministres ou de leurs représentants, il y a lieu de citer notamment, l’allègement fiscal, la promulgation d’une nouvelle tarification des transports, sur laquelle planche une commission nationale et la suppression des pénalités de retard suivant un calendrier destiné à alléger les charges sur les commerçants. Pour sa part, le SG de l’UGCAA, Salah Souilah, a, en soulevant la question du remplacement du marché de gros de Semmar, à Gué-de-Constantine, après son éradication, assuré que cette question sera résolue lors d’une tournée de prospection qui sera conduite par le ministre du Commerce et le wali d’Alger pour dénicher une assiette foncière devant abriter le nouveau marché de gros.  


AMAR R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER