Scroll To Top

A la une / Actualité

Fonds de soutien à l’investissement pour l’emploi

Des résultats en deçà des projections

© D.R

“Cette activité très réduite a entraîné des répercussions sur la situation financière de la société en enregistrant annuellement des résultats négatifs qui pourraient, à terme, impacter son équilibre financier”, constate la Cosob.

Les résultats de l’activité actionnariat dans le capital du Fonds de soutien à l’investissement pour l’emploi (FSIE), qu’elle soit par le procédé de la retenue à la source auprès des entreprises ou par celui de la souscription directe auprès du public, demeurent très faibles, voire en deçà des objectifs tracés par la direction de la société. C’est ce que relève la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de Bourse (Cosob) dans son dernier rapport. Pour rappel, le FSIE a été créé en vertu des dispositions de la loi de finances pour 2005, notamment ses articles 58 à 62. Il a le statut d’une “société par actions à capital variable”. 
Le fonds, doté initialement d’un capital social de 150 millions de dinars puis augmenté à 350 millions de dinars, a pour mission de canaliser jusqu’à la moitié de l’épargne collectée auprès des travailleurs salariés vers des projets de développement économique à travers des prises de participation sous forme d’actions et de titres participatifs. “Les actions initiées par le fonds visant l’extension et l’animation de points de vente dans les agences bancaires, l’utilisation du e-paiement, ainsi que le recours aux fonds des œuvres sociales des opérateurs économiques ont eu peu d’effets sur le développement effectif de l’activité de souscription”, souligne la Cosob. Ainsi, à la fin de l’année 2017, le fonds comptait 5 082 actionnaires contre
5 053 actionnaires en 2016. Le nombre cumulé des actions souscrites, depuis l’entrée en exploitation du fonds en 2009, est de 204 248 actions contre 174 105 actions en 2016, soit une évolution de 17%. Le capital global engrangé est de l’ordre de 40,8 millions de dinars contre 37,3 millions de dinars en 2016. À rappeler que le prix de souscription d’une action FSIE est de 200 DA. “Cette activité très réduite a entraîné des répercussions sur la situation financière de la société en enregistrant annuellement des résultats négatifs qui pourraient, à terme, impacter son équilibre financier”, constate la Cosob.
C’est pourquoi, ajoute-t-elle, il est important que le fonds, de concert avec son partenaire syndical initiateur du projet, mène une réflexion globale pour cerner les causes et les difficultés du blocage du développement de son activité, et surtout formuler les mesures appropriées afin de rendre ce dispositif et le produit d’épargne retraite plus attractifs pour les entreprises et leurs travailleurs. En matière de prise de participation dans le capital des sociétés PME, la Cosob indique que “la direction du fonds continue à privilégier, durant cette phase actuelle, le placement dans les valeurs d’État, quelques actions cotées en Bourse en attendant l’accroissement des ressources financières issues de la souscription épargne retraite pour entamer un tel investissement”.


Meziane Rabhi


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER