Scroll To Top

A la une / Actualité

Pour signifier leur rejet des mesures sanitaires prises par le gouvernement

Des transporteurs de Béjaïa ferment la RN26

© D. R.

Le  phénomène  de  fermeture  des  routes, qui  était  récurrent  dans  un  passé récent, revient en force ces derniers temps dans la wilaya de Béjaïa. En effet, chaque début de semaine, soit le dimanche, les usagers des routes nationales n°9 ou n°26 — et plus récemment encore la pénétrante autoroutière — assistent impuissants à ces barrages humains tenus très tôt dans la matinée.

Jeudi dernier, c’est au tour des transporteurs privés de voyageurs assurant les lignes Ighil Ali-Akbou dans les deux sens de fermer à la circulation la RN26 reliant Béjaïa à Alger via Bouira, au lieudit Tighnathine à Allaghen dans la commune de Tazmalt.

Le motif invoqué par  les  transporteurs privés  de  voyageurs  pour recourir à cette action musclée est le refus des mesures imposées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, à savoir  ne prendre que 50% des capacités de bus.

Les  protestataires, qui  se  sont  estimés  lésés  par  cette  mesure lors de la première vague de ce virus, risquent le dépôt  de  bilan  avec  cette  nouvelle flambée, a déclaré l’un d’eux joint au téléphone. Conséquences, les usagers de  cet  axe  routier  étaient  dans  l'obligation  de  prendre  la  pénétrante autoroutière, à partir de Tahracht, pour se rendre à Bouira.

Et 24 heures auparavant, c’étaient  les commerçants de fruits et légumes qui ont fermé la RN75 reliant la wilaya de Béjaïa à Sétif par Barbacha au niveau du campus d'Amizour. Les protestataires n’ont  pas  accepté  la  décision des pouvoirs publics leur interdisant l'exercice de leur activité de part et d’autre de la route. 

Une interdiction  prise  dans  le  cadre  également  des  mesures  préventives contre la propagation  du  Covid-19.  Une situation qui a obligé les usagers de cette route désirant sortir ou entrer à Béjaïa à emprunter la RN12 en passant par El-Kseur.
 

M. OUYOUGOUTE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER