Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Irrigation à partir des eaux usées

Destruction d’un champ agricole à Tiaret

 Les services de la commune de Tiaret ont procédé à la destruction d’un champ agricole irrigué à partir des eaux usées, découvert hier dans le village d’Aïn Mesbah, a-t-on appris d’un membre de l’Assemblée populaire communale, chargé de l’urbanisme et de l’assainissement.
Djillali Toumiat, président de la commission mixte, qui s’est déplacé sur les lieux, a indiqué que toutes les mesures légales et réglementaires nécessaires ont été prises pour la destruction du périmètre agricole de deux hectares relevant du domaine public et irrigué par un fellah à partir des eaux usées, ajoutant qu’il sera procédé de même à la saisie des équipements  utilisés dans l’irrigation tels que la pompe et les tuyaux. L’Office national d’assainissement (ONA) entend intervenir pour traiter cet épineux problème, sachant que le réseau est arrivé à saturation dans la localité d'Aïn Mesbah, et ce, après l’acte de violation de cet agriculteur qui a détourné la canalisation des eaux utilisées aux fins d’exploitation, pour irriguer les champs de pastèque, de légumes, d'arbres fruitiers et de plantes aromatiques. Un procès-verbal sera établi par la commission mixte, a ajouté le même responsable, rappelant que la commission est constituée de représentants communaux, des directions des services agricoles, des ressources en eau, de la santé et de la population, de l’environnement, de l’ONA et de la Gendarmerie nationale. Elle s’est déplacée sur les lieux pour délimiter le périmètre agricole en question. Le mis en cause sera présenté à la justice, a-t-on encore fait savoir.          

                                 APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER