Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 153 nouveaux cas, 104 guérisons et 3 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Explosion dans la mine de Chaâbet El-Hamra à Sétif

Deux mineurs décédés et un blessé grave

Le ministre des Mines, Mohamed Arkab, au chevet d’un blessé. © Liberté

Heureusement que la majorité des mineurs n’était pas encore entrée dans le tunnel, sinon le bilan aurait été plus lourd. Le ministre des Mines a promis d’améliorer les conditions de travail dans les mines.

Une forte déflagration s’est produite hier à 8h 25min à l’intérieur de la mine de Chaâbet El-Hamra d’Aïn Azel située à près de 5 kilomètres à la sortie sud d’Aïn Azel (55 kilomètres au sud du chef-lieu de la wilaya de Sétif). Deux personnes, âgées respectivement de 38 et 53 ans, sont décédées et une autre de 35 ans a été grièvement blessée dans cette explosion. Atteint aux yeux et à l’abdomen, le blessé, Faouez Makhlouf, dont l’état est jugé très critique, a aussitôt été transféré de l’établissement hospitalier Youcef-Yaâlaoui d’Aïn Azel vers le CHU Saâdna-Mohamed-Abdennour de Sétif. 

Selon des sources concordantes son état nécessiterait son évacuation vers le CHU Abdelhamid-Ben Badis de Constantine. Le ministre des Mines, Mohamed Arkab, s’est rendu hier après-midi, au chevet de l’ouvrier pour rassurer sa famille, ses proches et ses collègues qu’il sera bien pris en charge et que l’État ne lésinera pas sur les moyens. 

Quant aux deux personnes décédées, elles ont été évacuées vers la morgue de l’hôpital Youcef-Yaâlaoui d’Aïn Azel. Le représentant du gouvernement a aussi rendu visite à leur famille pour leur présenter ses condoléances au nom du département qu’il représente, au nom du gouvernement et du président de la République. Contacté, le chargé de la communication à la direction de la Protection civile de la wilaya de Sétif, le capitaine Ahmed Lamamra, nous a confirmé que la déflagration a fait deux morts et un blessé dont l’état est jugé grave.

La déflagration a été très violente car selon notre interlocuteur, elle a eu lieu dans un milieu clos. “Heureusement que les autres mineurs n’étaient pas encore entrés dans le tunnel. Ils s’apprêtaient à y pénétrer. Le pire a été évité”, nous dira Ahmed Lamamra qui a tenu à souligner que les éléments de la Protection civile mobilisés des différentes unités de la wilaya ont procédé à un ratissage de la mine. 

Une importante flotte composée essentiellement de huit ambulances dont deux médicalisées ainsi que six camions-citernes ont été déployés pour secourir les mineurs. Selon les premiers éléments d’informations en notre possession, la déflagration a eu lieu à près de 1 700 mètres de l’entrée de la mine de zinc de Chaâbet El-Hamra relevant du complexe minier de Kherzet-Youcef dans la commune d’Aïn Azel qui, le 2 juin 1990 avait aussi connu un accident, qualifié de catastrophe industrielle et qui avait causé le décès de 19 mineurs à la suite d’une arrivée d’eau très importante qui avait provoqué l’inondation de la galerie de la mine de plomb-zinc et dont les dégâts sont toujours dans l’esprit des habitants de la wilaya. 

Le ministre des Mines Mohamed Arkab a, par ailleurs, indiqué qu’une commission composée de cadres de son département et de l’Agence nationale des activités minières (Anam) ainsi que d’agents de la police des mines a été dépêchée pour entamer son travail afin de déterminer avec exactitude les causes et les circonstances de ce drame qui, selon lui, ne doit plus se reproduire. “Nous continuerons nos efforts pour développer le secteur et du coup améliorer les conditions de travail des mineurs car le volet humain dans le développement du secteur qui figure en pole position dans le programme du président de la République”, dira Mohammed Arkab. 

Le ministre a souligné l’importance qui doit être accordée à la ressource humaine tout en laissant entendre que les conditions de travail des ouvriers des mines, qui sont la cheville ouvrière, seront améliorées car elles figurent dans la feuille de route du gouvernement qui s’intéresse davantage au développement du secteur des mines. Il est noté aussi que le wali de Sétif, Mohamed Belkateb, s’est déplacé en personne sur les lieux de l’accident pour être du côté des ouvriers et cadres de l’entreprise.

 


FAOUZI SENOUSSAOUI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER