Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Sa famille est sans nouvelles depuis mercredi

Disparition d’une collégienne à Oran

Une collégienne, A. Fatima-Zohra, âgée de 14 ans, est portée disparue depuis le mercredi, le jour de la rentrée scolaire. Depuis, elle n’a donné aucun signe de vie. Selon des témoignages concordants, la collégienne a pris le chemin de l’école, comme des millions d’écoliers, mercredi matin. Elle a assisté au cours de la matinée au collège Benlahcen-Lahouari avant de rentrer à midi déjeuner chez ses parents. Elle est retournée au collège pour les cours de l’après-midi. Depuis, aucune nouvelle. L’adolescente ne s’est pas rendue en classe pour les cours de l’après-midi et le soir elle n’est pas rentrée à la maison. Ses parents ont donné l’alerte.
La 4e sûreté urbaine de haï El-Maqarri a, aussitôt, lancé un appel à témoins. Ses parents qui font les “aller-retour” au commissariat, ne savent plus à quel saint se vouer pour la retrouver. Selon les témoignages de jeunes collégiens qui l’auraient aperçue et qui restent à vérifier, l’adolescente aurait été embarquée à bord d’une Renault Clio de couleur noire, vers 13 heures, juste avant l’ouverture du portail du CEM. Les témoignages ne précisent pas si l’adolescente a été forcée à monter dans le véhicule ou a consenti à le faire. Néanmoins, l’hypothèse d’un kidnapping reste plus probable. Une enquête a été ouverte le jour même par les services de la police judiciaire et la brigade de la protection des mineurs de la sûreté de la wilaya d’Oran et un avis de recherches a été lancé par la police, notamment, sur les réseaux sociaux afin de recueillir le maximum de témoignages.
Les policiers n’écartent aucune piste, y compris celle de la fugue. Cette nouvelle affaire vient raviver la crainte et la peur des Oranais sur l’enlèvement d’enfants puisque la dernière affaire du viol et du meurtre de la petite Salsabil est toujours dans les mémoires. La petite Salsabil, rappelons-le, a été kidnappée, violée puis tuée par un voisin de quartier qui a été arrêté ainsi qu’un complice.

Hadj Hamdouche


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER